Maroc

Impayés : au Maroc, les banques au pied du mur

Au plus fort de la pandémie de covid-19, Bank Al-Maghrib avait concédé aux banques un assouplissement sur certaines règles prudentielles dont celles portant sur le provisionnement d’impayés. Celles-ci avaient, par ailleurs, été autorisées à bénéficier du relâchement du coussin de conservation de fonds propres à hauteur de 50 points de base. Ce moratoire étant arrivé à terme le 30 juin 2022, le retour à la normale risque d’être douloureux.  La dérogation, concédée aux banques, sur l’application des règles prudentielles relatives...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page