Maroc

Développement humain : Essaouira dans une bonne dynamique

Selon le Comité provincial du développement humain, il s’agit de capitaliser sur les réalisations et les efforts consentis pour la réduction des disparités territoriales dans les domaines socio-économiques d’une extrême importance comme l’approvisionnement en eau, les routes et l’enseignement.  

Le Comité provincial du développement humain (CPDH) d’Essaouira a tenu, mardi, au siège de la préfecture, sa première réunion au titre de l’année 2022, sous la présidence du gouverneur de la province, Adil El Maliki. Ouvrant les travaux de cette réunion, tenue en présence des membres dudit Comité et des agents d’autorité, El Maliki a, dans son mot d’orientation, mis en exergue la grande portée de ce chantier social d’envergure, visant l’amélioration de l’Indice du développement humain (IDH) dans le royaume.


Il a, dans ce sens, mis en avant les réalisations et les efforts consentis pour la réduction des disparités territoriales dans les domaines socio-économiques d’une extrême importance comme l’approvisionnement en eau, les routes et l’enseignement. El Maliki a également insisté sur l’importance de la convergence et de la sélectivité dans le choix des projets à réaliser, ainsi que sur l’action dans le cadre de l’intelligence collective, relevant le caractère crucial de l’action menée par les Comités locaux du développement humain.

Par la suite, le chef de la Division de l’action sociale (DAS), Abdessamad Khairi, a présenté un exposé exhaustif axé, notamment, sur le bilan de l’INDH au niveau de la province d’Essaouira, dans lequel il a passé en revue les réalisations accumulées dans le cadre des quatre programmes de ce chantier au cours des trois dernières années (2019, 2020 et 2021).

À cette occasion, il a relevé que 56 projets, d’une valeur de 178.442.900 DH (49.087 bénéficiaires), ont été réalisés durant la période 2019-2021, dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural dans la province. Ces projets ont porté sur les secteurs clés, à savoir l’approvisionnement en eau potable, les routes, la santé, l’enseignement et l’électrification.

Le capital humain au centre des priorités

S’agissant du programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes, 83 projets (9.652.400 DH), portés par des jeunes issus des différentes collectivités territoriales de la province, ont été réalisés durant la même période dans le cadre de l’axe se rapportant au leadership d’affaires et 11 autres dans le domaine de l’amélioration du revenu (4.938.833 DH).

Concernant le programme d’impulsion du capital humain des générations montantes, 17 projets (13,3 MDH) ont été mis en œuvre dans le domaine de la santé de la mère et de l’enfant, alors que 360 unités de l’enseignement préscolaire (80,4 MDH, 4.326 enfants bénéficiaires) ont vu le jour, dont 75 programmées en 2022.

En matière de soutien scolaire et d’amélioration des conditions de scolarisation, 1.239 élèves dans 25 établissements scolaires relevant de 14 communes rurales bénéficient du soutien scolaire dans le cadre d’une convention conclue avec la Fondation Zakoura, tandis que 34 projets, se rapportant à l’expansion, l’équipement et à la gestion de Dar Talib ainsi qu’à l’acquisition des véhicules du transport scolaire, ont été réalisés pour un montant de 13,6 MDH (10.224 bénéficiaires).

Cette réunion a été ponctuée d’une série d’exposés présentés par la représentante de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, la présidente de l’Association Sanad pour le soutien du secteur de la santé publique à Essaouira, le président délégué de la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en science et ingénierie (FRDISI), le directeur provincial de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, le représentant de l’Association Zakoura et le président de la section de la ligue de football.

Enfin cette rencontre a été marquée par la signature de huit conventions de partenariat entre l’INDH, divers partenaires institutionnels et la société civile, portant sur les domaines de la santé, de l’inclusion économique des jeunes et de l’impulsion du capital humain des générations montantes.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page