Maroc

Climat : le Maroc pour une alliance africaine contre la désertification

Le Roi Mohammed VI a rappelé, dans un discours prononcé par Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, l’importance de créer une alliance contre la désertification. Ce message a été délivré lors du sommet des Chefs d’État et de gouvernement sur la sécheresse et la gestion durable des terres, qui se tient actuellement en Côte d’Ivoire. 

Le Maroc s’est illustré, à l’ouverture du sommet des Chefs d’État et de gouvernement sur la sécheresse et la gestion durable des terres qui se tient actuellement en Côte d’Ivoire.


Représentant le Roi Mohammed VI, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a donné lecture du discours royal adressé aux participants, appelant d’emblée «à la mise en place d’une véritable alliance africaine contre la désertification, dotée de ressources financières et technologiques adéquates et propres à une action efficace».

Le Souverain souligne que «le Sommet d’Abidjan apporte une logique d’action qui est la bienvenue, parallèlement à l’échéance conventionnelle de la COP 15 sur la désertification et ce, face à un climat qui change, des ressources hydriques qui se raréfient, des populations qui croissent, des villes qui s’étendent et des terres agricoles qui se réduisent et se dégradent».

Dans ce cadre, «le Maroc, conscient que la lutte contre le changement climatique n’est pas seulement une affaire d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de gestion durable des terres, s’est engagé sur plusieurs fronts, particulièrement ceux de la préservation des écosystèmes, de la sauvegarde de la biodiversité et de l’atténuation de la précarité des populations vulnérables», a relevé le Monarque dans cette allocution.

Rappelons que ce sommet, qui s’inscrit dans le cadre de la 15e session de la Conférence des Parties (COP 15) à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, s’appuie sur les précédentes réunions de haut niveau sur la désertification dégradation des terres et la sécheresse.

Il a pour objectif d’insuffler un élan politique aux délibérations des Parties et de faire progresser la préparation à la sécheresse et la restauration des terres. Il s’agit là d’engagements essentiels pour l’accélération des progrès vers la réalisation de l’objectif de développement durable 15.3 ainsi que les objectifs nationaux volontaires de neutralité en matière de dégradation des terres.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page