Maroc

BAC 2021 : le gouvernement finalise son dispositif

Pour la 2e année consécutive, les épreuves de l’examen national unifié du baccalauréat se dérouleront selon un protocole sanitaire strict.

Après avoir annoncé en ce mois de mai le début des examens du bac à partir du 8 juin prochain, le département de tutelle annonce que les préparatifs de la tenue de l’examen national unifié ont été finalisés, que ce soit au niveau pédagogique ou logistique.


Selon l’exposé présenté par le ministre de l’Éducation nationale, Said Amzazi, la mise à jour du cadre de référence des examens a été opérée début mai, de même que «les cours de soutien aux élèves se sont renforcés dans l’objectif de garantir l’égalité des chances entre les candidats», indique le compte rendu de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement.

Au total, ce sont 518.430 candidats qui passeront les épreuves cette année, soit une évolution de 17,5%. La part des candidats libres reste, quant à elle, importante, avec plus de 178.000 candidats, soit 35% des candidats. L’engouement pour les branches scientifiques et techniques, reste quant à lui, remarquable, avec 58% des candidats, de même que la filière du bac international, avec sa double option française et anglaise, a connu aussi une hausse du nombre de candidats, avec plus de 94.000 élèves. Le principal fait marquant des épreuves de cette année scolaire est, sans aucun doute, la baisse des candidats des filières professionnelles du bac de l’ordre de 26%, et qui sont passés de 8.770 candidats en 2020, à 6.483 candidats en 2021, répartis entre 19 filières.

À noter que les résultats des examens seront affichés le 20 juin prochain, au moment où la session de rattrapage sera étalée entre le 5 et le 11 juillet.

Pour rappel, la session ordinaire de l’examen national unifié du baccalauréat 2020-2021 se déroulera les 8, 9 et 10 juin pour les branches scientifiques et techniques et professionnelles, et les 11 et 12 juin pour la littérature et l’enseignement originel.

Pour les candidats libres, les épreuves devront commencer les 31 mai et 1er juin pour les candidats scolarisés des branches scientifiques, techniques et professionnelles et les 3 et 4 juin pour la branche littéraire et l’enseignement originel. L’État devra mobiliser plusieurs salles de sport et des espaces publics en vue d’organiser les examens en respectant les exigences du protocole sanitaire.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page