Maroc

Agadir Souss-Massa : la CGEM cible 1.000 entreprises adhérentes

La nouvelle équipe dirigeante de la section patronale du Souss-Massa entend passer le cap des 1.000 entreprises adhérentes d’ici la fin de son mandat. Déjà, plus de 250 d’entre elles s’apprêtent à franchir le pas, et ce chiffre devrait aller crescendo pour se situer à 500 membres en fin d’année.

Plus d’une semaine après l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête de la section patronale du Souss-Massa et la passation avec l’équipe sortante, le bureau fraîchement élu compte asseoir son socle d’adhérents en faisant intégrer plus d’entreprises à la CGEM durant le mandat 2022-2024. Lors de l’audience réservée à la nouvelle équipe par Ahmed Hajji, wali de la Région et Karim Achengli, président du Conseil régional, Driss Boutti, qui a pris les commandes de la section patronale du Souss-Massa n’a pas caché son ambition de faire adhérer un maximum de nouveaux membres.


«D’ici la fin du mandat, on atteindra 1.000 adhésions à la CGEM locale pour être à la hauteur des attentes de notre Région. Déjà, plus de 250 entreprises s’apprêtent à le faire et ce chiffre ira crescendo pour se situer, en fin d’année, à 500 entreprises membres de l’Union régionale Souss-Massa», a annoncé le nouveau président de l’Union Régionale Souss-Massa, lors de cette réception marquée par la présence du directeur du CRI, du secrétaire général des affaires de la région et de représentants de plusieurs services extérieurs.

Pour rappel, sur 306 membres que compte la CGEM régionale du Souss-Massa, 122 étaient éligibles à la participation à l’assemblée élective, tenue à Agadir, le 10 mars 2022.

Faire adhérer les entreprises à la CGEM

C’est la raison pour laquelle l’une des priorités de la nouvelle présidence est de fédérer les entreprises à la structure de la CGEM. «Le Conseil régional porte son appui à la CGEM Souss-Massa afin d’atteindre les objectifs escomptés. Nous sommes convaincus que cette nouvelle équipe portera l’élan de développement de l’économie régionale afin de construire le territoire de la Région», a annoncé Karim Achengli, président du Conseil régional.

De son côté, Marouane Abdelati, directeur du CRI, a estimé que «le rôle de la CGEM régionale est primordial pour consolider l’effort d’investissement et de l’emploi au niveau de la Région qui connaît la mise en œuvre de plusieurs programme de développement économique et social». Pour la nouvelle équipe dirigeante, l’objectif est de conférer à son action plus de proximité et d’écoute.

«la CGEM est une institution importante au carrefour de tous les enjeux socioéconomiques. Elle est le porte-parole des entreprises au niveau régional afin de défendre leurs intérêts et résoudre les problèmes entravant leur développement. Elle est aussi une force de proposition associée à plusieurs programmes étatiques au niveau national et régional», précise Driss Boutti.

Les grandes lignes du plan d’action
Marquée par la présentation de la vision du nouveau bureau de la CGEM, la rencontre a été l’occasion de présenter les grandes lignes du plan d’action de la CGEM Union régionale Souss-Massa.

Selon Brahim El Ibrahimi, secrétaire général de la section patronale régionale, «l’objectif est de s’ancrer dans le développement économique initié par le Souverain à travers les différents programmes de développement tout en accompagnant et facilitant aux investisseurs de la Région les démarches administratives, l’accès au financement, au foncier et aux programmes d’incitation», explique-t-il.

Il s’agit aussi de stimuler la création de richesse et d’emplois et d’offrir un climat favorable à l’investissement tout en étant force de proposition et en renforçant la compétitivité de l’entreprise régionale. Il est question, par ailleurs, de promouvoir l’esprit d’innovation, de soutenir l’entrepreneuriat féminin ainsi que les jeunes entrepreneurs de la Région et enfin, d’assurer la promotion du «Made In Souss Massa» & du «Made In Morocco».

Nouveau bureau : 11 membres et 9 commissions
Pour rappel, la nouvelle instance régionale de la CGEM est constituée de 11 membres dont 3 femmes du bureau, sur la base du scrutin de liste pour la période 2022-2024.

De surcroît, un comité d’honneur réunissant cinq fleurons d’entreprises régionales, parmi les plus grandes, a été créé. En sont membres Hassan Amsrouy Belhassan, Mohamed Bicha, Moulay M’hamed Loultiti, Aziz Aboulmajd et Guy Marrache, en plus de 48 membres volontaires des commissions et des coordinateurs des provinces et préfectures.

À signaler, en outre, la création de neuf commissions thématiques dédiées, entres autres, aux secteurs productifs, à la coopération africaine et internationale, à la veille économique, aux nouvelles technologies, aux métiers d’avenir & Innovation. À cela s’ajoutent le secteur des services, le capital humain, l’inclusion sociale & la formation en plus de la charte d’investissements (PAI /PDU, NMD et programmes d’incitation) ainsi que les commissions dédiées aux volets juridique, finance, fiscalité, douane…

Parmi les autres commissions mises sur pied, on peut citer, notamment, celles consacrées à l’entrepreneuriat, la TPE, l’économie solidaire et verte, et l’efficacité énergétique.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page