Maroc

Agadir : la SDL TADBIR prend forme

En attendant l’approbation du statut de la nouvelle SDL «Agadir TADBIR» par les autres actionnaires, le statut de cette société devra être suivi par le visa du wali de la région Souss-Massa et le gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, puis l’approbation effective par la Direction générale des collectivités locales .

Les membres du Conseil communal d’Agadir ont approuvé, lors de la première séance de la session ordinaire de février, la création d’une nouvelle Société de développement local (SDL). Baptisée «Agadir TADBIR» (Agadir Gestion), cette SDL sera consacrée, en vertu de son statut approuvé le 4 février, aux activités liées à la gestion des équipements communaux. Doté d’un capital de l’ordre de 5 MDH, le tour de table de la SDL «Agadir TADBIR» est partagé entre la commune urbaine d’Agadir, qui figure comme actionnaire majoritaire à hauteur de 4,9 MDH dudit capital, soit 49.996 actions. À cela s’ajoute, le Conseil régional du Souss-Massa, le Conseil préfectoral d’Agadir Ida Outanane en plus de la Chambre de commerce, d’industrie et des services (CCIS) de la région Souss-Massa et l’Établissement de coopération intercommunale (ECI) qui disposent d’une seule action pour chacun à hauteur de 100 DH. À l’instar des autres SDL ou SDR déjà créés au niveau de la région, la SDL «Agadir TADBIR» sera dirigée par un conseil d’administration sur la base de la loi 17/95 promulguée par le Dahir n° 1-96-124 du 30 août 1996 et la loi organique des communes.


Le parcours administratif de la SDL avant sa création
En attendant l’approbation du statut de ladite SDL par les autres actionnaires préconisés, le statut de la SDL « Agadir TADBIR » devra être suivi par le visa du Wali de la région Souss-Massa et Gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, puis l’approbation effective par la Direction générale des collectivités locales (DGCL). Suite à quoi, la SDL devra être immatriculée au registre de commerce à l’issue de la publication de l’extrait du procès-verbal contenant la décision de son conseil d’administration en plus de l’épineuse question du recrutement de ses ressources humaines en fonction des équipements communaux ciblés. Outre l’approbation du statut de ladite SDL, le projet de convention de partenariat portant sur lancement de la procédure de la contractualisation dans le cadre de la gestion déléguée des terrains de proximité fait partie des 15 points programmés à l’ordre du jour de cette session. Portée par la wilaya de la Région Souss-Massa et préfecture d’Agadir Ida Outanane, la commune urbaine d’Agadir et la société de développement régional dédié au Développement Touristique, l’étude et l’approbation de ce point a été reporté à la deuxième séance, prévue le 17 février. En effet, c’est la seconde fois que cette convention tripartie est reportée. Tout d’abord, lors de la session extraordinaire de janvier 2021 et puis au cours de cette première séance de la session ordinaire du mois de février, tenue jeudi dernier.

Terrains de proximité : la gestion déléguée dans le pipe
Une fois approuvée, la commune urbaine d’Agadir devra confier à la SDR du tourisme la réalisation la démarche de contractualisation avec un ou des opérateurs privés à travers le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la gestion des terrains de proximité réalisés dans le cadre du sixième axe du Programme de développement d’Agadir 2020-2024. En vertu de cette convention, la Wilaya de la région ainsi que la commune d’Agadir feront partie du comité de suivi de cette convention et celui d’ouverture des plis. Au total, il s’agit de 20 terrains de proximité déjà réalisés dans les différents quartiers d’Agadir pour leur gestion dans le cadre d’un partenariat public-privé. Par ailleurs, d’autres SDL déjà programmées et approuvées par le conseil communal lors de plusieurs sessions ne sont pas arrivées au stade de création, notamment la société «Agadir Inara» pour la gestion de l’éclairage public et la société «Agadir Izgzawan» pour les espaces verts en plus de la SDL «Agadir Marabid». Aujourd’hui, seulement trois sociétés sont opérationnelles dans la région. Il s’agit de la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement qui se charge des différents projets d’aménagements et de maîtrise d’ouvrage des projets inscrits dans le cadre du PDU d’Agadir 2020-2014. A cela s’ajoute la SDL Grand Agadir pour la Mobilité et les Déplacements Urbains. Sa mission principale est la mise en œuvre de la première ligne de Bus à Haut Niveau des Services (BHNS) d’Agadir en plus de la SDR consacrée à la mise en œuvre de la feuille de route régionale du tourisme, le développement de nouveaux produits touristiques dans la région et la valorisation du capital culturel et naturel ainsi que l’accompagnement du développement du produit touristique et les infrastructures secteur au niveau de la région.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page