Monde

Royaume-Uni. L’économie se contracte en août

Avec les coûts d’emprunt qui grimpent, la machine économique britannique fait montre de ralentissement. Il s’agit du premier repli constaté d’après l’indicateur avancé, PMI Flash Composite de S&P Global et CIPS. 

L’économie britannique a essuyé sa plus forte contraction en août depuis début 2021, lorsque le pays était en confinement, l’impact des taux d’intérêt qui grimpent commençant à se faire sentir, selon l’indicateur PMI Flash Composite.

C’est le premier ralentissement de l’activité au Royaume-Uni depuis janvier, d’après cet indicateur avancé, publié mercredi par S&P Global et CIPS. « Les entreprises enregistrent une chute de leurs commandes, et l’attribuent à la réticence de leurs clients à engager des dépenses face aux taux d’intérêt en hausse et aux revenus des ménages de plus en plus tendus », explique l’étude. L’indice ressort à 47,9 points, un plus bas depuis janvier 2021, contre 50,8 points en juillet, précise le communiqué.

Un indicateur à plus de 50 points, indique une expansion économique, et à moins de 50 points une contraction. La baisse d’activité a été particulièrement ressentie dans le secteur manufacturier. « L’enquête avancée PMI pour août suggère que l’inflation devrait s’atténuer encore plus dans les mois à venir, mais montre aussi que la lutte contre l’inflation » par l’autorité monétaire « se traduit par des risques de récession aggravés », commente Chris Williamson, économiste chez S&P Global Market Intelligence. Il précise que l’enquête PMI mensuelle va dans le sens d’une contraction du produit intérieur brut (PIB) de 0,2% au troisième trimestre pour l’instant.

La Banque d’Angleterre a procédé à un 14e relèvement de son taux directeur début août à 5,25%, pour tenter de calmer la flambée des prix au Royaume-Uni. Celle-ci a nettement ralenti en juillet au Royaume-Uni, à 6,8% sur un an contre 7,9% en juin, principalement grâce au repli des prix de l’énergie, mais les hausses de salaires ont atteint un rythme record. « Le ralentissement de l’activité et l’apaisement des prix renforcent notre prévision de taux qui vont culminer à 5,50% plutôt qu’à 6% comme le prévoyait le marché en moyenne jusqu’à présent », remarque Capital Economics.

AFP / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page