Monde

Région MENA : la Semaine du climat 2022 ouvre ses inscriptions

Prévue du 28 février au 3 mars, la première Semaine du climat pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENACW 2022) a reçu l’appui de plus de 200 propositions au cours de la période d’expression d’intérêt en décembre. Selon l’ONU Climat, l’inscription à cette conférence est ouverte jusqu’au mois de février.

La toute première Semaine du climat pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENACW 2022) se tiendra du 28 février au 3 mars 2022 à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Elle donne le coup d’envoi d’une nouvelle ère de coopération sur le climat dans la région et pourrait marquer le retour aux réunions en présentiel pour les Semaines régionales sur le climat. La MENACW 2022 est l’une des premières occasions de faire progresser la mise en œuvre de l’Accord de Paris et du Pacte de Glasgow pour le climat, adoptés lors de la COP26 de novembre. Actuellement, l’inscription à la conférence MENACW 2022 est ouverte, selon l’ONU Climat, jusqu’au mois de février.


La semaine MENACW 2022 s’appuiera sur les résultats de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, la COP26, où la collaboration régionale est apparue comme un catalyseur de l’action climatique mondiale. La Semaine explorera aussi la résilience face aux risques climatiques, la transition vers une économie à faibles émissions et la collaboration pour résoudre les défis urgents. C’est l’occasion aussi pour les gouvernements, le secteur privé, les villes, les communautés autochtones, les jeunes et la société civile d’engager un dialogue axé sur les solutions, de trouver un terrain d’entente et de collaborer à l’action climatique.

«La Semaine du climat MENA 2022 est l’une de nos premières occasions d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris après la COP26 à Glasgow en novembre dernier», explique Patricia Espinosa, secrétaire exécutive d’ONU Climates Nations unies.

En ajoutant que «lors de la COP26, le monde a fait un pas en avant pour l’action climatique. Il est maintenant temps pour nous tous de travailler conjointement dans le cadre de l’ensemble commun de directives énoncées dans le Pacte de Glasgow pour le climat et de faire progresser la collaboration régionale sur la réduction de la vulnérabilité, la transformation des systèmes énergétiques mondiaux et le financement d’un avenir à faibles émissions».

Plus de 200 propositions de soutien à la MENACW 2022
Dans ce sens, la conférence MENACW 2022 constitue une plateforme pour ces discussions. Plus de 200 propositions de soutien à la conférence MENACW 2022 et d’organisation de sessions ont, ainsi, été reçues au cours d’une période d’expression d’intérêt en décembre, les sessions de haut niveau suscitant l’intérêt des dignitaires. Pour encourager l’inclusion et permettre une large collaboration, certaines sessions seront diffusées sur le web et des événements virtuels sont prévus.

«Le Pacte de Glasgow pour le climat est un appel mondial à la collaboration pour une reprise verte après la crise du Covid-19 et une feuille de route pour réaliser la vision de l’Accord de Paris», précise Mariam bint Mohammed Saeed Hareb Almheiri, ministre du changement climatique et de l’environnement des Émirats arabes unis.

En effet, le 2 mars, la conférence MENACW 2022 se tiendra parallèlement au Sommet mondial de l’économie verte (WGES), qui est également accueilli par le gouvernement des Émirats arabes unis. Cela complète les discussions de MENACW 2022, car le WGES a pour but d’inciter à l’action pour assurer un avenir durable. Par ailleurs, la MENACW 2022 est accueillie par le gouvernement des Émirats arabes unis, le ministère du changement climatique et de l’environnement (MOCCAE), l’Organisation mondiale de l’économie verte (WGEO) et l’Autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï (DEWA). L’événement est organisé en collaboration avec les partenaires principaux que sont l’ONU Climat, le Programme des Nations unies pour le développement, le Programme des Nations unies pour l’environnement et le Groupe de la Banque mondiale. Les partenaires, basés dans la région MENA, comprennent l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), la Banque islamique de développement (BIsD), le Secrétariat de la Ligue des États arabes (LEA) et la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (CESAO). Cette semaine donnera le coup d’envoi des Semaines régionales sur le climat 2022, avec des réunions prévues en Amérique latine et dans les Caraïbes (LACCW 2022), en Asie-Pacifique (APCW 2022) et en Afrique (ACW 2022). Les détails sur la série complète des Semaines régionales sur le climat 2022 seront bientôt disponibles.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page