Monde

Le procès du soldat qui a abattu un Palestinien divise la société israélienne

Le tribunal militaire de Jaffa a jugé ce matin le soldat franco-israélien, Elor Azaria, coupable d’homicide d’un jeune palestinien en mars dernier à Hébron en Cisjordanie. Le juge a déclaré que le jeune Palestinien ne présentait aucun danger puisqu’il était déjà neutralisé. Ce qui expose le soldat israélien à une privative de liberté.

Ce jugement préliminaire a secoué la société israélienne puisque le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait appelé la famille du soldat pour la soutenir alors que le chef d’état-major Gadi Eizenkot avait dénoncé un non-respect des règles militaires. Plusieurs membres du gouvernement ont demandé que le soldat soit gracié, mais le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a appelé les Israéliens à accepter un verdict qu’il estime lui-même « difficile ».


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page