Monde

Le groupe «État islamique» revendique le double attentat de Kaboul

Le groupe «État islamique» (ÉI) a revendiqué le double attentat suicide qui a frappé lundi la capitale afghane Kaboul, faisant au moins 25 morts, dont un photographe de l’AFP et cinq autres journalistes et quelques 49 blessés.

Après une première attaque perpétrée par un kamikaze à moto, peu avant 08h00 (heure locale) près du siège des services de renseignements afghans (NDS), «les apostats des forces de sécurité, des médias et d’autres (personnes) ont accouru sur le site de l’opération où un «frère» kamikaze les a pris par surprise, quelques minutes après, avec sa veste explosive», a indiqué un communiqué signé par la province du Khorasan, la branche afghane de l’ÉI.

Kaboul est devenue selon l’ONU, l’endroit le plus dangereux d’Afghanistan pour les civils, avec une recrudescence d’attentats généralement perpétrés par des kamikazes et tour à tour revendiqués par les Talibans ou les extrémistes de l’ÉI.

Pour rappel, l’une des attaques les plus meurtrières, le 27 janvier dernier, avait fait 103 morts et plus de 150 blessés dans l’explosion d’une ambulance piégée.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page