Monde

La Tour Eiffel rouvre ses portes après une petite grève

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Monuments des plus emblématiques de France, la Tour Eiffel a rouvert vendredi ses portes devant les visiteurs au grand soulagement des milliers de touristes qui s’y rendent abondamment entre juillet et août.


La «Dame de fer» a rouvert ses portes vendredi après un jour et demi de grève des salariés, en pleine haute saison. «On est contents que ce soit ouvert, on est venus spécialement pour la voir», a renchéri auprès de l’AFP un touriste polonais, qui s’était informé sur le mouvement social qui a bloqué le monument mercredi après-midi et jeudi.

La fermeture du monument qui accueille six millions de touristes annuellement n’est pas chose évidente. En effet, la grève provoquée en raison d’un «mouvement social», animé par la volonté du personnel a laissé une grande frustration émotionnelle chez les touristes qui se trouvaient sur place mercredi et jeudi. Les conditions d’accueil des touristes munis de billets horodatés permettant l’accès à la fameuse tour à des créneaux prédéfinis était à la base de cette grève. Lesdits billets représentent en réalité depuis début juillet, 50% des tickets vendus (contre 20% auparavant). «Le principe n’est pas contesté par les syndicats mais ils déplorent le choix de réserver un pilier d’entrée sur deux à ces visiteurs, ce qui entraîne selon eux «des files d’attente interminables» en pleine chaleur estivale, aux horaires les plus demandés, ou au contraire des ascenseurs montant «presque à vide» les quelque 300 mètres de la tour, – et qui pourraient donc selon eux transporter davantage de visiteurs spontanés -, aux créneaux les moins demandés», rapporte l’AFP.

Si nombre de touristes avaient fait part de leur déception mercredi et jeudi de ne pas pouvoir gravir le monument, d’autres ont été plus compréhensifs. «Je ne vais pas mentir, je suis agacée et ça va gâcher notre voyage», avait commenté pour l’AFP, une touriste de Birmingham venue pour la première fois à Paris. «Moi cette grève, je la comprends un petit peu, l’idée c’est d’améliorer l’accueil des visiteurs», avait de son côté confié une habitante de Strasbourg en visite avec sa famille.

La «Dame de fer» s’excuse !

La Société d’exploitation de la Tour Eiffel (SETE) ne s’est pas empêchée d’avancer ses excuses à l’ensemble des visiteurs «qui ont trouvé portes closes depuis hier», a-t-elle assuré jeudi soir. Après quoi elle a annoncé qu’un accord de sortie de grève avait été trouvé, ajoutant que «les visiteurs disposant de billets horodatés valables pendant la période de fermeture de la Tour Eiffel les 1er et 2 août se verront automatiquement et intégralement remboursés».
Pour les amoureux des chiffres, il est à noter que la «Dame de fer» a accueilli 6,2 millions de visiteurs en 2017. Sacrée «Dame» !

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page