Monde

Coopération : la Chine et l’Égypte s’efforcent de resserrer leur coopération

Le conseiller d’État et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a mené dimanche un entretien à El-Alamein avec le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukry, au cours duquel les deux parties sont convenues de renforcer davantage le partenariat stratégique global sino-égyptien. Wang a déclaré que l’Égypte est l’un des partenaires stratégiques les plus importants de la Chine parmi les pays arabes, dans le monde islamique, en Afrique et parmi les pays en développement. Sous la direction du président chinois, Xi Jinping, et de son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, le partenariat stratégique global sino-égyptien ne cesse de se renforcer et a donné des résultats fructueux, a-t-il rappelé. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les deux pays ont travaillé de façon solidaire pour lutter contre le nouveau coronavirus, faisant de ce combat un nouveau point fort des relations bilatérales, a ajouté le chef de la diplomatie chinoise. La Chine, a-t-il dit, est prête à travailler avec l’Égypte pour mettre en œuvre l’important consensus auquel sont parvenus les chefs d’État des deux pays, saisir l’occasion du 65e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques pour porter les liens bilatéraux à un nouveau niveau, accélérer la construction d’une communauté de destin Chine-Égypte et jouer un rôle de premier plan dans la construction d’une telle communauté entre la Chine et les pays arabes et africains.

La Chine apprécie hautement le positionnement de l’Égypte à ses côtés sur les questions concernant ses intérêts fondamentaux et soutient résolument l’Égypte dans la sauvegarde de sa propre souveraineté, de sa sécurité et de ses intérêts de développement, a poursuivi Wang. Les deux parties devraient renforcer les échanges interpersonnels et culturels, approfondir la coopération dans la formation professionnelle, l’enseignement professionnel et celui de la langue chinoise, tout en consolidant le soutien populaire en faveur des avantages mutuels et de l’amitié, a-t-il affirmé. Notant que la Chine et l’Égypte sont deux grands pays en développement ayant une influence mondiale, Wang a suggéré que les deux parties portent haut la bannière de l’opposition à l’ingérence dans les affaires intérieures, prônent un nouveau type de relations internationales caractérisées par le respect mutuel, l’équité, la justice et la coopération gagnant-gagnant, s’opposent à la confrontation entre les blocs ainsi qu’à l’instigation d’une nouvelle guerre froide, et sauvegardent conjointement autant le système international avec les Nations unies en son cœur que l’ordre international fondé sur le droit international.


Pour sa part, Choukry a chaleureusement félicité le Parti communiste chinois (PCC) à l’occasion du 100e anniversaire de sa fondation, affirmant que l’Égypte est le premier pays arabe et africain à avoir établi des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. L’Égypte adhère au principe d’une seule Chine, soutient fermement les efforts de Beijing pour sauvegarder sa souveraineté et sa sécurité, et s’oppose résolument à l’ingérence des forces étrangères dans les affaires intérieures chinoises sur des questions liées à Hong Kong, au Xinjiang, à Taiwan et au Tibet, a-t-il souligné. La Chine a donné le bon exemple au monde dans la lutte contre la pandémie, a-t-il estimé, ajoutant que l’Égypte soutient la position chinoise concernant la recherche de l’origine du virus. L’Égypte est disposée à travailler avec la Chine pour renforcer leur coopération dans les domaines de l’économie, du commerce, de l’industrie, de la science et de la technologie dans le cadre de l’Initiative la ceinture et la route (ICR), développer les échanges interpersonnels et culturels, et maintenir la communication sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies et d’autres questions internationales comme régionales, a noté Sameh Choukry. Les deux parties ont également eu un échange de vues approfondi, notamment entre autres sur la Palestine, la Syrie et la question nucléaire iranienne, et ont coordonné leurs positions.

Sami Nemli avec Agence / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page