Culture

Oriental : coup de boost à la culture et au patrimoine !

Un accord de partenariat pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel immatériel ainsi que le soutien à la créativité chez les jeunes dans le domaine de la musique dans la Région de l’Oriental a été signé par le bureau de l’UNESCO pour le Maghreb et l’Agence de l’Oriental.

Le bureau de l’UNESCO pour le Maghreb et l’Agence de l’Oriental ont récemment scellé un partenariat pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel immatériel et également pour le soutien de la créativité chez les jeunes dans le domaine de la musique dans la Région de l’Oriental. Selon un communiqué, cet accord s’inscrit dans la lignée des efforts de l’UNESCO et des états membres pour le renforcement du secteur de la culture, en tant que vecteur et levier de développement. Cet accord permettra au bureau de l’UNESCO pour le Maghreb de mettre en œuvre un projet global d’accompagnement de la Région de l’Oriental au niveau de la préfecture Oujda-Angad et des sept provinces, à savoir Berkane, Taourirt, Figuig, Jerada, Guercif, Nador et Driouch. Le but : lancer un processus de redynamisation du secteur de la culture et du patrimoine, à travers l’intervention sur plusieurs volets, souligne le communiqué.


Ainsi, le premier volet concerne la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de la Région de l’Oriental à travers le renforcement des capacités des agents locaux et des communautés sur les concepts de la convention de 2003 de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et ses différents mécanismes de sauvegarde. Ces agents, indique le communiqué, seront dotés d’outils et de méthodes pour l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de sauvegarde et de développement. Quant au second volet, il porte sur la promotion de l’industrie de la musique à travers l’accompagnement de jeunes artistes de la région. Ce volet, souligne le communiqué, vise à développer le secteur de la musique en tant que source de dialogue, d’intégration, d’emploi et de revenus, en particulier pour les jeunes. En effet, poursuit la même source, le besoin en matière de renforcement des capacités et d’accompagnement de jeunes artistes constitue l’obstacle majeur du développement du secteur de la musique dans la région. Aussi le projet proposera-t-il un accompagnement de jeunes artistes ou groupes d’artistes dans leurs projets musicaux tout en leur assurant une formation dans les nombreuses disciplines liées à l’industrie de la musique. Enfin, le communiqué fait savoir que le bureau de l’UNESCO pour le Maghreb se mobilisera, à travers ce projet, pour appuyer les efforts de l’Agence de l’Oriental pour inscrire efficacement une politique en faveur du patrimoine culturel immatériel au niveau local.

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page