Éco-Business

Transferts : Les MRE chouchoutés par les banques

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Transferts ou collectes, les Marocains résidant à l’étranger traitent toujours avec les banques marocaines, permettant à ces dernières de capter une manne de ressources additionnelles. Florilège des réalisations des trois grandes banques nationales.

En cette période estivale, les banques se livrent une bataille acharnée pour attirer une plus grande clientèle parmi les Marocains résidant à l’étranger. En tout cas, les efforts consentis en 2015 ont largement donné leurs fruits. Les recettes MRE affichent une hausse de 3% entre 2014 et 2015, pour atteindre 61,7 MMDH. Les dépôts, pour leur part, ont enregistré une collecte additionnelle de 8,6 MMDH, reflétant une hausse de 5,6%. Les trois grandes banques marocaines se taillent une nouvelle fois la part du lion.


BP, numéro 1
Pour la Banque populaire, l’année 2015 a été une année remarquable en matière de dépôts. La banque au cheval a collecté un additionnel de 3,8 MMDH auprès des Marocains du monde, soit une hausse de 4,8%. L’encours de leurs dépôts a été porté à 83,1 MMDH, permettant à la banque de consolider son positionnement dominant avec une part de marché de 51%. L’encours global des crédits s’est élevé à 8 MMDH dont l’essentiel est destiné au financement de l’acquisition ou à la construction de logements. Enfin, le portefeuille clients s’est apprécié de 3,5% par rapport à l’exercice 2014 avec près de 50.000 nouvelles relations, portant le total à 940.000 clients.

Cet élargissement de la base clientèle du groupe est le fruit de sa stratégie de proximité, aussi bien dans les pays d’accueil traditionnels que dans ceux d’émigration récente. Ces réalisations sont sous-tendues par une multitude de canaux de distribution et de transfert ainsi que par le dynamisme commercial du réseau de proximité. D’ailleurs, l’année 2015 a été marquée par l’ouverture d’un bureau de représentation à Washington, le lancement de l’offre de bi-bancarisation avec la Caisse Desjardins (Canada) ainsi que la mise en place du programme de fidélité Bladi F’bali, en collaboration avec l’Office national marocain du tourisme. Par ailleurs, les transferts ne sont pas en reste. Les flux de transfert canalisés par le réseau de la Banque Centrale Populaire se sont élevés à 26,6 MMDH, portant ainsi la part de marché du groupe à 36,5%, en amélioration de 0,91% par rapport à 2014.

44.000 nouveaux clients pour Attijari
Du côté d’Attijariwafa bank, 44.000 nouveaux clients ont été recrutés, 1,05 MMDH de dépôts ont été collectés, 7,5 MMDH de change manuel ont été traités et 9 MMDH de transferts vers le Maroc ont transité par la banque. En effet, la banque déploie des actions et des produits dédiés à la diaspora marocaine. Le groupe s’adapte à lui créer des offres spécifiques, complémentaires à sa banque à l’étranger. Par ailleurs, pour renforcer sa relation avec ses clients MRE, la banque organise une campagne estivale baptisée «L’Farha Bila Houdoud», qui représente chaque été un dispositif exceptionnel d’accueil, de services et d’animations festives à l’attention des MRE.

BMCE, «investissement» mot-clé
Chez BMCE, la collecte des dépôts a progressé de 16,4% par rapport à l’année précédente, engendrant ainsi une hausse de la part de marché de 0,96%. Pour leur part, les transferts canalisés par la banque se sont hissés à 3,18 MMDH, affichant ainsi une progression de 10,5%, grâce notamment à la nouvelle dimension de l’activité commerciale du Réseau Extérieur suite à son élargissement avec l’ouverture de 2 nouvelles agences à Molenbeek et à Malaga, ainsi qu’un bureau de représentation à Abu Dhabi. Par ailleurs, pour accueillir les Marocains résidant à l’étranger qui sont rentrés au Maroc, la banque a déployé tout un dispositif dédié. L’accent durant 2015 a été, en effet, mis sur l’investissement des MRE au Maroc.

Ainsi, un système d’accompagnement des investisseurs MRE au Maroc a été mis à la disposition des clients à travers le lancement de l’offre «BMCE MRE Invest». Ce produit vise à inciter les MRE à investir au Maroc et à pérenniser les liens économiques et financiers avec leur pays d’origine. Il s’agit en effet d’un crédit à moyen ou long terme destiné à la réalisation de nouveaux projets d’investissements ou des projets d’extension par des MRE dans les secteurs de l’industrie et services liés à l’éducation, à l’hôtellerie et à la santé, et à l’organisation d’un cycle de séminaires régionaux invitant la clientèle MRE à interagir avec des représentants de la banque et des experts sur les perspectives économiques, les opportunités et les modalités d’investissements au Maroc, les aides et l’accompagnement public pour l’investissement des MRE. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page