Éco-Business

Tourisme : les recettes commencent à retrouver des couleurs

Les recettes touristiques se sont élevées à 9,7 MMDH à fin mars 2022 après le contexte de reprise touristique. Avant la pandémie Covid, les arrivées et les nuitées ont eu un impact très positif sur les recettes en devises qui sont passées de 57,8 MMDH en 2012 à 78,7 MMDH en 2019.

Bien que le chiffre soit loin des années de référence, notamment d’avant-Covid, les recettes touristiques se sont élevées à 9,7 MMDH à fin mars 2022, soit le premier trimestre de la même année. C’est du moins ce qui ressort d’une réponse à une question orale posée par le groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme au sein de l’hémicycle à Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire. Pour rappel, il est à noter que le tourisme à la destination Maroc a connu une nette évolution en termes d’arrivées et de nuitées depuis l’année 2012.


De 9,3 millions touristes en 2012, les arrivées ont enregistré une progression continue pour atteindre 12,9 millions de touristes en 2019 alors que les nuitées quant à elles sont passées de 17,5 millions à 25,2 entre 2012 et 2019, ce qui a eu un impact très positif sur les recettes en devises qui sont passées de 57,8 MMDH en 2012 à 78,7 MMDH en 2019. «Cette évolution à fin mars confirme une reprise du secteur», tient à préciser Fatim-Zahra Ammor au sein de la Chambre des représentants.

S’agissant des exportations de l’artisanat, elles ont affiché, quant à elles, une hausse de 25% durant la même période. Profitant du contexte actuel de relance touristique, la ministre a déjà communiqué sa vision lors d’une séance de travail avec les professionnels du secteur du tourisme à travers l’ambition de doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.

781 demandes de rénovation
Toujours selon Fatim-Zahra Ammor, «le ministère a reçu 781 demandes de rénovation des établissements hôteliers, lesquelles seront traitées dans les prochains jours», annonce-t-elle, avant de rappeler que le Maroc à travers l’ONMT a lancé une campagne de publicité et de marketing, «Maroc, Terre de Lumière», pour assurer une bonne relance du secteur.

Parallèlement, la ministre a affirmé que la tutelle a accompagné le secteur de l’artisanat à travers le renforcement du cadre légal et réglementaire relatif aux activités artisanales et à la couverture médicale ainsi que la mise en place de la plateforme du registre national de l’artisanat.

Cette dernière organise 172 métiers pour 96.000 professionnels inscrits à cette plateforme. Pour sa part, Fatim-Zahra Ammor a indiqué , en réponse à une autre question sur l’investissement touristique, que son département a réorienté les interventions de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) vers des investissements touristiques qui répondent davantage aux exigences des touristes, en exploitant une étude réalisée par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) sur les attentes des touristes nationaux et étrangers.

Parmi les programmes importants visant à encourager l’investissement, la ministre a cité des subventions incitatives à la création de petites et moyennes entreprises (PME) dans le secteur touristique et l’appui financier de l’État, d’une enveloppe globale de 1 MMDH, pour la rénovation des établissements d’hébergement touristique.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page