Éco-Business

SNEP : le plan de développement va bon train

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La SNEP poursuit la réalisation de son plan de développement repris en 2017, chose qui engendre une hausse du niveau d’investissement. La société devait entamer la troisième étape de son programme cette année et s’orienter vers des produits à plus forte valeur ajoutée.

La Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) poursuit la réalisation de son plan de développement. Le lancement de chantiers d’extension des capacités de production a, ainsi, engendré une hausse considérable des investissements. Conformément aux orientations stratégiques de l’entreprise, les dépenses d’investissement au titre du troisième trimestre 2020 ont atteint 15,8 MDH, portant ainsi l’investissement global depuis le début de l’année à 51,2 MDH. Un effort qui s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux plan de développement du groupe initié en 2010. Après une suspension de plusieurs années pour des problèmes de dumping, celui-ci a été relancé courant 2016-2017. La deuxième étape du programme a démarré en 2018 avec un budget de 247 MDH. L’enveloppe initiale était de 130 MDH, avant d’être dotée de 117 MDH supplémentaires consacrés à certaines dispositions de la troisième étape du programme prévue en 2020.


Dans sa communication financière de mars dernier, SNEP avait fait part de sa décision d’orienter la dernière étape de son projet vers des produits à plus forte valeur ajoutée et ce, tout en poursuivant la finalisation de la précédente étape dédiée à l’extension des capacités de production (90 KT de PVC et 75 KT de soude caustique).

«Cette étape, qui portera la production de SNEP à 120 KT pour le PVC et à 100 KT pour la soude, permettra de diversifier la gamme des produits pour tenir compte de l’évolution des besoins de l’économie nationale», précisait l’entreprise.

En parallèle, SNEP a réussi, durant ces trois premiers trimestres, la mise en place de différents leviers d’efficacité opérationnelle afin de soutenir la performance de son outil industriel, d’accélérer sa croissance et de renforcer sa rentabilité à moyen et long termes. À noter qu’au terme du troisième trimestre 2020, SNEP a enregistré une forte reprise de ses activités, avec un chiffre d’affaires de 263,9 MDH contre 230,9 MDH durant la même période de l’année précédente, représentant une hausse de 14,3%.

«Cette solide performance a permis de compenser le recul enregistré durant le premier semestre (-15%) avec un chiffre d’affaires cumulé des neuf premiers mois de 667,7 MDH, limitant sa baisse à 5,4%», indique le management de SNEP. 

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page