Éco-Business

Sciences cliniques et de la santé : l’USMBA développe son expertise

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Dans son nouveau classement international des universités pour l’année 2022, le Times higher education (THE) vient de reconnaitre l’excellence des champs disciplinaires de l’USMBA en la plaçant en tête des trois universités marocaines retenues. Les publications de l’université dans les domaines des sciences de la santé ont connu une augmentation de 33.5% entre 2019 et 2020, passant de 282 à 424 articles Scopus. Elles ont concerné, principalement, la médecine, la biologie cellulaire et génétique, l’immunologie, la bactériologie et la neuroscience.

Après le dernier classement international des universités de Times higher education (THE), qui a placé l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès en tête des universités marocaines, le THE vient de publier, à son tour, les résultats de son nouveau classement international des universités. Il s’agit du «Higher education university ranking» pour l’année 2022, qui se base, notamment, sur les champs disciplinaires et les spécialités scientifiques.


Ce dernier palmarès a permis à l’USMBA de confirmer son leadership scientifique et académique, surtout dans les pôles d’excellence des sciences cliniques et de la santé. THE place l’USMBA en tête des trois universités marocaines retenues, à savoir, outre celle de Fès, l’Université Hassan II de Casablanca et l’Université Mohamed V de Rabat. Ce résultat n’est pas fortuit, la recherche clinique et en sciences de la santé étant inscrite en tête des priorités scientifiques de l’Université. Notons, qu’au cours de la pandémie de la Covid-19, les enseignants-chercheurs des structures de recherche de l’USMBA se sont mobilisés pour relever les défis, contribuer au bien-être du citoyen et participer à l’avancement des sciences à l’échelle internationale. Le pôle d’excellence, qui intègre plusieurs spécialités à la Faculté de médecine, de pharmacie, et d’odontologie, est un domaine d’échange qui croise, également, les apports d’autres spécialités scientifiques et techniques, voire relevant de sciences humaines et sociales… Ce pôle fédère en fait les efforts de nombreux chercheurs affiliés aux différents établissements de l’université. La recherche clinique et médicale y a encore été davantage boostée récemment, après l’élargissement des compétences et vocations de la faculté, avec l’intégration de l’odontologie à ses champs de compétence. Le Conseil de gouvernement a, en conséquence, approuvé le projet de décret n° 2.21.11 relatif aux établissements universitaires, qui officialise le changement sollicité par l’USMBA, pour que la l’établissement devienne «Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie». «C’est une première à l’échelle nationale, qui vise la mutualisation des moyens et la transdisciplinarité, et ouvre à nos chercheurs de nombreuses passerelles de travail ainsi que de nouvelles perspectives de développement interdisciplinaire», se réjouissent les responsables de l’université. Tout en rappelant que l’USMBA a opté pour l’excellence et la qualité, via l’amélioration des conditions d’accueil et de travail dans ses campus, la mise en œuvre d’une gouvernance participative active et le lancement de chantiers destinés à lui permettre d’atteindre ses objectifs d’université verte et citoyenne.

Les publications internationales des enseignants-chercheurs de l’université augmentent considérablement, comme l’indique, d’ailleurs, celles qui se rapportent aux sciences de la santé telles qu’à la médecine, la biologie cellulaire et génétique, l’immunologie, la bactériologie et la neuroscience, dans la base de données Scopus. Celles-ci ont connu une augmentation de 33.5% entre 2019 et 2020, en passant de 282 à 424 articles Scopus. Les autres champs disciplinaires connaissent des dynamiques semblables, avec des perspectives tout aussi prometteuses. «La reconnaissance internationale de ce prestigieux classement a des incidences positives multiples pour la crédibilité des services de l’université, la qualité de ses produits, l’employabilité de ses lauréats, dont on atteste ainsi les compétences, et son ouverture sur son contexte socio-économique. Les critères adoptés par le THE University ranking permettent de mesurer objectivement ces performances», explique la présidence de l’USMBA. La stratégie de l’université vise à renforcer tout ce qui peut contribuer à en faire un excellent campus de recherche et d’innovation et à mettre en œuvre des actions prometteuses pour l’avenir, comme la restructuration des laboratoires et leur accréditation (2020-2025), la mise en place d’une politique transparente de motivation et de soutien à la recherche, confortée par des décisions du conseil de l’université. Le tout s’inscrivant dans la mise en œuvre d’une panoplie de mesures incitatives à l’innovation, à l’ouverture et à la visibilité internationale des enseignants-chercheurs et des doctorants. L’USMBA a mis l’étudiant au cœur de ses préoccupations avec le slogan «Étudiant d’abord». Elle a inauguré de nouvelles manières d’apprendre, de former et de communiquer. Elle a aussi lancé des méthodes inédites pour mieux orienter les étudiants, via des journées d’orientations virtuelles et autres modes de communication modernes. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page