Éco-Business

Programme UPSHIFT : l’UNICEF embarque dans l’aventure Nokia et la Fondation Orange

Le partenariat entre les trois entités, visant à donner aux jeunes Marocains marginalisés, en particulier aux filles, les moyens d’acquérir des compétences numériques, entrepreneuriales et environnementales, a été signé jeudi à Rabat, en présence de Pekka Hyvönen, ambassadeur de Finlande au Maroc. Au moins 1.400 jeunes recevront une formation sur des compétences transférables telles que le travail en équipe, l’estime de soi, la créativité et la communication.

Du nouveau dans le programme UPSHIFT du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Maroc ! Après le lancement officiel, en décembre 2020, par l’UNICEF, en partenariat avec le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, suite à un appel d’offres qui a eu un écho très favorable, l’agence des Nations Unies, consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants, vient d’embarquer Nokia et la Fondation Orange dans l’aventure. La cérémonie de signature de leur partenariat a eu lieu jeudi dernier à Rabat, en présence de Pekka Hyvönen, ambassadeur de Finlande au Maroc. L’occasion pour les partenaires de faire les déclarations de circonstance, à commencer par Naseem Awl, représentante Ad-Interim à l’UNICEF Maroc. Cette dernière a souligné que «ce programme montre la valeur des différents partenaires -tant publics que privés- qui s’unissent pour soutenir les jeunes et le développement de leurs compétences. Nokia apporte un financement important mais s’engage aussi directement, par le biais de ses employés, en plus de ceux d’Orange Maroc, auprès des jeunes en partageant leur temps, leur expertise et leur mentorat. Pour nous, à l’UNICEF Maroc, c’est un exemple concret de programmes durables, enracinés dans les stratégies nationales, et renforçant l’innovation et l’engagement communautaire, pour un impact plus durable».


Un programme  d’inclusion sociale soutenu par la Banque mondiale
Abondant dans le même sens, Hind Lfal, secrétaire générale d’Orange Maroc, a déclaré qu’«Orange Maroc met un point d’honneur à lutter contre la fracture numérique géographique, en étendant la couverture des réseaux fixes et mobiles, en résorbant les zones enclavées et en accélérant le déploiement de la fibre. De son côté, la Fondation Orange met en place et contribue à des projets qui font de l’inclusion numérique un instrument d’engagement citoyen et de développement économique, social et sociétal.

Nous pouvons citer les Maisons Digitales mises en place en collaboration avec des associations féminines ; les ateliers «Super Codeurs» pour enseigner gratuitement le codage aux enfants dans les écoles publiques ; les espaces de coworking «Orange Starton» dont l’objectif est d’encourager la création et le développement de projets digitaux, l’innovation et l’entrepreneuriat des jeunes ; et l’Orange Digital Center qui réunit, dans un même lieu, des programmes de formation, d’accompagnement et d’accélération de startups ainsi que l’investissement dans ces dernières.

Tout ceci pour dire que c’est donc en conformité avec ses convictions, et dans la continuité de ses engagements, qu’Orange Maroc s’engage aujourd’hui aux cotés de sa Fondation, l’UNICEF et Nokia pour le lancement du programme UPSHIFT au Maroc». Clôturant les discours, avant la cérémonie de signature, Pierre Chaume, vice-président Afrique du Nord et de l’Ouest chez Nokia, a déclaré : «nous avons confiance dans le pouvoir de la collaboration pour soutenir le développement, et nous sommes fiers d’être le partenaire de l’UNICEF pour le déploiement de son programme phare UPSHIFT au Maroc. En se concentrant ensemble sur l’innovation sociale et l’esprit d’entreprise, nous donnerons aux jeunes défavorisés les moyens d’agir et les doterons de compétences numériques, entrepreneuriales et écologiques».

Les trois partenaires ciblent 1.400 jeunes, dont  60% de filles
En effet, l’objectif du programme UPSHIFT est de donner aux jeunes les moyens de devenir des citoyens résilients qui s’engagent plus activement au sein de leurs familles, de leurs écoles, dans la vie quotidienne et dans l’économie du pays. Ce programme pour l’innovation sociale et l’entrepreneuriat, qui figure parmi les solutions préconisées par la Banque Mondiale pour l’intégration socio-économique des jeunes, vise également à permettre à ces derniers de soutenir et s’impliquer dans leurs communautés, tout en devenant plus productifs grâce à un emploi ou à l’entrepreneuriat. Les trois partenaires ciblent au moins 1.400 jeunes, dont un minimum de 60% de filles, pour les former sur des compétences transférables telles que le travail en équipe, l’estime de soi, la créativité et la communication.

Ces derniers seront, également, soutenus dans le développement de compétences numériques et dans la sensibilisation aux défis du changement climatique. Au moins 500 jeunes bénéficieront du programme d’innovation sociale, tandis qu’environ 250 autres seront assistés dans le lancement de leurs projets et initiatives. À travers sa Fondation, Orange Maroc dispensera une formation aux compétences numériques et un accompagnement technologique. Ses employés contribueront, également, par un mentorat des jeunes. Dans le même temps, Nokia et ses employés mèneront des activités de mentorat et de formation des jeunes. À signaler que le projet sera mené en étroite collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports (programme des écoles de la deuxième chance) et le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, qui mettra à disposition ses maisons de jeunes et ses foyers féminins.

Aziz Diouf / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page