Éco-Business

MCA-Compact II : la 5e année s’achève avec brio

Au terme de la 5e et dernière année du programme de coopération «Compact II», des progrès significatifs ont été réalisés. C’est aux côtés d’acteurs publics et privés, ainsi que de la société civile, que les différents projets et activités de ce programme ont pu aboutir. 

Qu’il s’agisse d’éducation, de foncier industriel/rural, de la formation ou encore de l’emploi, plusieurs réalisations ont été menées à bout, concernant différents éléments. Ainsi, l’agence MCA-Morocco met en avant les accomplissements effectués du programme Compact II, doté de 460 millions de dollars.

En ce qui concerne le volet de l’éducation secondaire, il a été procédé à l’inauguration de l’extension du datacenter principal du Département de l’Éducation nationale (DEN) et du nouveau datacenter de backup de Marrakech, ainsi qu’à l’amélioration de la couverture fonctionnelle du système d’information «Massar» de 25% à 95%.

Par ailleurs, un programme de formation au profit de 5.100 cadres pédagogiques et administratifs a été déployé, ainsi que l’équipement des établissements scolaires et d’entités relevant du DEN de divers matériels (informatique, didactique, robotique, sportif, enregistrement vidéo) et dédiés aux clubs scolaires. Il s’agit aussi de l’achèvement de 14 mois d’expérimentation du nouveau système d’entretien et de maintenance des infrastructures et des équipements scolaires au niveau des 33 établissements dans la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

5.600 jeunes et femmes bénéficiaires de formations métiers
Pour ce qui est de la formation professionnelle, les principales actions d’appui à l’opérationnalisation de la réforme de la formation professionnelle, dont, notamment, la conception et l’expérimentation du dispositif d’examen et de certification des lauréats des EFP privés par des EFP publics et du dispositif d’évaluation et d’assurance qualité dans le système de la formation professionnelle (SFP), ont été achevées.

Ajouté à cela, le développement d’une architecture institutionnelle et organisationnelle du SFP en matière de Genre et d’inclusion sociale (GIS) et de deux plateformes dédiées au calcul des coûts de référence et des coûts réels des filières de la formation professionnelle. Le pôle emploi, quant à lui, comprend l’appui au développement de programmes d’emploi via les mécanismes de financement basé sur les résultats (FBR). Et ce, dans le cadre des 8 projets soutenus par ces programmes. Il en ressort près de 5.600 jeunes et femmes bénéficiaires de formations métiers et soft skills, et 38% des personnes formées (soit 2.147 personnes) ont été insérées, dont 1.117 personnes ont été maintenues en emploi pendant plus de 6 mois.

Notons également que la version de démonstration de la plateforme digitale d’information sur le marché du travail basée sur les big-data et l’intelligence artificielle a été développée. Sans compter la formation des utilisateurs potentiels de cette plateforme et l’intégration de fonctionnalités additionnelles relatives, notamment, à l’offre du marché du travail et à l’écart entre la demande et l’offre de travail.

Foncier industriel
Les exploits du programme Compact II portent également sur l’aboutissement de l’appui apporté au ministère de l’Industrie et du commerce dans l’élaboration d’un cadre juridique propre aux zones industrielles. Les diagnostics de 114 zones industrielles ont été achevés, dont 86 ont été validés, et la signature de deux conventions portant sur l’aménagement.

La commercialisation et la gestion des parcs industriels de Had Soualem et Sahel Lakhyayta, selon un modèle de PPP, figurent aussi au programme. Tiré par la demande, lesdits parcs industriels devraient drainer des investissements privés industriels de l’ordre de 358 millions de dollars et générer 23.000 emplois directs.

Durant cette 5e année de «Compact II», les rapports intermédiaires relatifs à la mission de diagnostic de 2 lots ont été livrés, totalisant 56 zones industrielles. S’agissant du Fonds des zones industrielles durables (FONZID), la 5e année du «Compact II» a été marquée par la poursuite des travaux d’infrastructures au niveau des 9 projets bénéficiaires du soutien de ce fonds, ainsi que par l’activation de plusieurs volets de l’assistance technique apportée aux porteurs de ces projets.

Opération de «melkisation»
La 5e année du «Compact II» a été marquée par le déploiement de l’opération de «melkisation» de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz, par l’élaboration des projets des arrêtés d’attribution afférents à 42.766 ha. Cela s’est également matérialisé par l’établissement des titres de propriété relatifs à 32.327 ha et l’accompagnement de 25.746 héritiers/héritières d’ayants droit dans l’établissement des actes d’héritage.

Dans le cadre du programme d’alphabétisation fonctionnelle mené en partenariat avec l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), les mesures d’accompagnement de l’opération de melkisation ont connu la mise en œuvre d’actions d’alphabétisation au profit de 9.132 participants répartis sur 304 classes. Il convient de noter le développement de l’application mobile «Alpha Fellah» et la mise en service d’une plateforme de e-learning destinée aux formateurs.

De même, les mesures initiées en coopération avec l’Office national du conseil agricole (ONCA) ont porté sur le renforcement des capacités de 104.800 agriculteurs et agricultrices, l’achèvement de l’aménagement et de l’équipement du Centre de proximité des jeunes entrepreneurs agricoles et agroalimentaires, à Had Kourt (Sidi Kacem), et l’apport d’un appui financier et technique à 15 coopératives de jeunes et de femmes au titre de la promotion de l’entrepreneuriat agricole.

S’agissant du volet de la gouvernance du foncier, l’avancement soutenu des travaux initiés dans le cadre de la mise en œuvre des actions prioritaires du projet de la Stratégie foncière nationale (SFN) a abouti à l’élaboration en cours de la conception générale du système d’information intégré du cadastre économique multi-usages (SI-CAD-ECO) et à la formulation des recommandations de réformes concernant le régime de l’indivision immobilière, le régime de la superficie minimum d’exploitation (SME), le dispositif de portage de la SFN et le mécanisme de renforcement de la coordination stratégique en matière de gouvernance foncière.

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page