Éco-Business

Maison de l’Artisan : les priorités d’une réforme cruciale

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Dans le cadre de la nouvelle stratégie du secteur de l’artisanat 2021-2030, la Maison de l’Artisan subira des ajustements organisationnels et institutionnels. Détails…

Dans la nouvelle stratégie du secteur de l’artisanat pour la période 2021-2030, le rôle assigné à la Maison de l’Artisan est stratégique. C’est dans ce cadre que s’inscrit la refonte organisationnelle et institutionnelle de cet organisme, afin de porter les volets de la stratégie qui sont en relation avec la promotion et le soutien aux acteurs des activités concernées. Créée en 1957, la Maison de l’Artisan est par ailleurs l’établissement public chargé de la promotion des produits de l’artisanat sur les marchés nationaux et internationaux, et de l’exécution de la politique gouvernementale dans ce domaine. L’élaboration d’une stratégie de refonte institutionnelle et organisationnelle de l’établissement et d’élargissement de ses activités avait fait l’objet d’un appel lancé en mars dernier. Ce chantier a pour but de revoir la structure organisationnelle ainsi que les programmes, les services et la performance opérationnelle de cet établissement.


Selon les orientations tracées à ce titre, il sera procédé à la mise en place de nouveaux programmes innovants, qui permettront d’apporter un appui intégré aux acteurs structurés du secteur. Cela permettra également d’améliorer les procédures de promotion commerciale, de commercialisation stratégique et de communication, notamment à travers l’élaboration d’études de marché nécessaires à la prise de décision et le développement d’outils de veille stratégique de manière globale. Hasard de calendrier, l’activation du chantier relatif à la nouvelle stratégie de l’artisanat, par le lancement de l’étude préalable à la vision sectorielle, a coïncidé avec l’avènement de la crise sanitaire.

Aujourd’hui, l’étude est toujours en cours d’élaboration et le plan d’action pour la période 2021-2030 aussi. Néanmoins, les priorités de la nouvelle feuille de route du ministère sont déjà tracées. Elles résident dans deux chantiers stratégiques, à savoir la couverture sociale au profit de tous les artisans, ainsi que la nouvelle loi 50-17 relative à l’organisation des activités de l’artisanat, promulguée récemment après des décennies d’attente. D’autres chantiers sont programmés dans ce sens, notamment, l’adoption de l’approche par filières, le développement et l’amélioration de la formation, la mise en place d’une nouvelle approche pour accompagner les acteurs du secteur. La diversification des canaux de distribution des produits de l’artisanat marocain par le biais des outils numériques figurent, entre autres, parmi les axes centraux de la nouvelle stratégie. Le ministère s’active donc finaliser la phase actuelle de l’étude sur la stratégie de l’artisanat afin d’aboutir au programme d’action, qui comptera plusieurs phases de mise en œuvre. Il s’agit d’un plan d’action pour la promotion du secteur en 2021, lequel comprendra des mesures à caractère prioritaire, notamment celles de nature à préserver le tissu économique et l’emploi, et à booster la reprise des activités. La seconde phase consiste en un plan d’action, à partir de 2022, qui visera le développement et la transformation durable du secteur.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page