Éco-Business

L’industrie pharmaceutique marocaine à la conquête du CCG

Une délégation marocaine, composée d’une dizaine d’hommes d’affaires, relevant du secteur pharmaceutique, prendra part au salon ArabHealth, à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Le marché du Conseil de coopération du Golf compte pour près de 9,2% du secteur pharmaceutique mondial.


ArabHealth est le premier événement international de soins de santé au Moyen-Orient, regroupant les leaders mondiaux de la santé, les fabricants, les commerçants, les organisations et les professionnels.

Les visiteurs habituels du salon viennent de tous les Émirats, mais aussi d’Arabie Saoudite, d’Inde, du Maghreb, d’Afrique subsaharienne, d’Iran, d’Irak, ainsi que d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud.

Cette exposition offre un environnement idéal pour les entreprises marocaines de présenter leurs produits. Les EAU représentent une plateforme de ré-exportation vers les pays voisins ainsi que vers l’Asie. La production locale de la région, qui compte plus de 220 unités de fabrication, couvre uniquement 45% de la consommation régionale.

Toutefois, l’une des contraintes majeures, pour percer ce marché, reste l’enregistrement des produits pharmaceutiques, car il faut respecter une longue démarche qui peut durer jusqu’à 2 ans. En effet, l’autorisation de mise en marché est le principal frein pour les industriels pharmaceutiques marocains. Pour l’instant, 3 laboratoires marocains disposent de ce sésame. Il s’agit des laboratoires Pharma 5, Cooper Pharma et Sothema.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page