Éco-Business

Jumelage TGR & DGFiP-France : le Maroc pose les jalons de la certification de ses comptes

Fin de mission d’assistance technique de 30 mois au profit de la TGR, pour la mise en œuvre des réformes relatives à la gestion financière publique et à la dématérialisation des procédures liées à l’ensemble de ses métiers.

Un million d’euros pour financer le jumelage ambitieux entre la Trésorerie générale du Royaume (TGR) et la Direction générale des finances publiques (DGFiP) française. C’est la somme décaissée par l’UE pour accompagner le processus de réformes de longue haleine et de consolidation des échanges de bonnes pratiques entre l’UE et le Maroc dans les domaines liés à la gestion saine et politiquement transparente des finances publiques. L’enjeu, pour les Européens, est de poser les jalons d’une certification des comptes d’État.


Pour Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc, cette formation est destinée à répondre aux impératifs d’une comptabilité moderne et transparente, afin de permettre à l’administration de poser les jalons d’une certification des comptes d’État répondant aux normes internationales harmonisées.

Intitulé «Appui à la modernisation de la gestion financière publique», le jumelage permet d’accroître la performance et la transparence budgétaire, mais aussi de renforcer les capacités de formation de la TGR par la mise en place d’une plateforme de formation en ligne.

Débutés en décembre 2019, les travaux, menés dans le cadre de ce projet, ont permis de travailler sur le système comptable, de moderniser les contrôles et les systèmes d’information et d’offrir aux agents de la TGR une formation d’excellence.

C’est dans ce contexte que vient de se tenir un séminaire de clôture pour couronner le jumelage qui a été l’occasion d’accompagner la TGR dans la mise en œuvre des réformes relatives à la gestion financière publique et à la dématérialisation des procédures liées à l’ensemble de ses métiers, à travers des missions d’assistance technique, des ateliers de formation ainsi que des visites d’études pour un échange d’expériences et un transfert de compétences.

L’ambassadrice a, à ce propos, salué le travail conjoint des experts européens et marocains mobilisés tout au long des 30 mois, lesquels ont œuvré à la réussite de ce projet et réalisé les objectifs fixés, dans un contexte de pandémie mondiale. Le jumelage, qui lie la TGR à la Direction générale des finances publiques (DGFiP-France), s’inscrit dans le cadre du programme d’appui de l’UE à la réforme de la gouvernance publique au Maroc,  «Hakama».

Mis en œuvre depuis décembre 2019, il est financé par l’UE à hauteur d’un million d’euros, et géré avec l’appui de la Direction du Trésor et des finances extérieures -Cellule d’accompagnement du programme «Réussir le Statut Avancé»- relevant du ministère de l’Économie et des finances.

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page