Éco-Business

Immobilier locatif : la profession s’organise

Les principaux opérateurs marocains de l’immobilier locatif annoncent la création de l’Association marocaine de l’immobilier locatif dans le but d’accroître la visibilité du secteur et coordonner les actions des acteurs.

C’est prouvé: pour qu’une secteur ait les chances de se développer sur des bases pérennes, il faut au préalable que ses acteurs soient organisés. Les professionnels de l’immobilier locatif se sont inscrits dans cette logique et ont décidé de donner naissance à l’Association marocaine de l’immobilier locatif (AMIL), une organisation sectorielle pensée pour accroître la visibilité des investisseurs dans l’immobilier locatif et de coordonner leurs actions et leur communication auprès des institutions partenaires et des pouvoirs publics. Affiliée à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), cette association est présidée par Soumaya Tazi, PDG de Immorente. L’AMIL fédère les principaux acteurs marocains qui opèrent dans cette activité et compte parmi ses membres fondateurs Aksal, Aradei Capital, Foncière Chellah, Immorente, Marjane Holding, Kitea, Soft Group, Soprima et Yamed. Le bureau de l’association compte, outre les membres désignés, des commissions organisées par thématique : Droit et fiscalité, financement, retail, industrie, etc.


En première ligne de ses priorités stratégiques, l’AMIL «représente et défend les intérêts du secteur, fonds d’investissement et foncières dédiés à l’immobilier locatif. Elle a pour vocation d’élaborer et de promouvoir, pour les acteurs de ce secteur, une vision commune, créatrice de valeur, sur les aspects financiers, fiscaux, réglementaires et opérationnels », est-il expliqué auprès des fondateurs. La dynamique de cette activité nécessite-t-elle la création d’une association professionnelle? Il faut dire que le secteur de l’immobilier locatif a connu un développement récent rapide, à travers la création, la gestion et la maintenance de bâtiments et d’espaces de vie mis à la disposition d’entreprises nationales et multinationales opérant dans le commerce, l’hôtellerie et l’industrie.

Au cours de la dernière décennie, ce segment a représenté un des secteurs les plus dynamiques de l’économie nationale, avec un cumul d’investissements estimés à plus de 30 MMDH, représentant environ 50.000 emplois directs et indirects et 2 millions de m². Les opérateurs assurent que les projets développés ou en cours de développement, «sont conçus pour répondre aux besoins des utilisateurs et sont conformes aux standards internationaux de construction et d’aménagement, tout en contribuant positivement aux évolutions sociales et urbanistiques des lieux d’implantation». Vis-à-vis du marché, l’atout de l’immobilier locatif réside dans le fait de permettre aux entreprises locataires de réserver leurs ressources au financement de leur cœur de métier et à leur développement.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page