Éco-Business

Commerce : La vente directe s’impose

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Entre 2014 et 2015, les transactions au niveau mondial ont atteint 182.8 milliards de dollars. Au Maroc, elles ont augmenté de 16% pour atteindre 1,6 milliard de DH.


Partout, la vente directe surfe sur des perspectives prometteuses. C’est ce que révèlent les rapports publiés au titre de l’année 2015 par la Fédération mondiale des associations de la vente directe (WFDSA) et l’Euromonitor International. En 2014 ce secteur a connu une croissance soutenue de 6,4% générant 182.8 milliards de dollars. Ce record est porté par une croissance observée dans toutes les régions du monde notamment dans plus de 80% des pays autant en termes de vente que de vendeurs. La région Asie-Pacifique, qui représente 46% des ventes directes mondiales, a réalisé un taux de croissance de croissance composé annuel (TCCA) de 10,6% de 2012 à 2015. Les Amériques, qui représentent 34% du secteur, ont pour leur part atteint un TCCA de 4,8% sur la même période.

L’Europe, avec 19% des ventes mondiales, a quant à elle affiché un TCCA de 4.3% suivie de la région MENA, qui avec 1% des transactions, réalise un TCCA de 3,2%. Le Maroc est l’un des pays de la région à tirer le meilleur parti de ce cru. C’est ce que montre le rapport de Euromonitor International, selon lequel, la vente directe y a augmenté de 16%, pour atteindre 1,6 milliards de DH.

Une performance qui réside dans l’intégration croissante des femmes dans le travail, ce qui permet d’augmenter leurs revenus et leur pouvoir d’achat. Il faut noter que derrière la tendance de croissance positive de la vente directe, il existe des millions d’entrepreneurs commercialisant un éventail de produits et de services qui ont vu leur nombre augmenter pour atteindre les 99,7 millions en 2014. Une dynamique qu’a décidé de soutenir QNET, une entreprise de vente directe leader sur le marché asiatique spécialisée dans la vente de produits de beauté et style de vie. S’appuyant sur un réseau de près de 5 millions de représentants indépendants (IRs) installée dans plus de 100 pays en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, le groupe a mis en place une stratégie de croissance pour 2016 en vue de promouvoir les fabricants locaux de produits de beauté.

«Notre objectif c’est de donner une ampleur internationale à leurs produits à travers notre plateforme e-commerce.» annonce Khaled Diab, directeur général régional, QNET MENA. Cette ambition a militer pour un soutien de la législation de l’industrie du marketing de réseau et lance des efforts visant à s’adapter aux besoins spécifiques de la région.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page