Éco-Business

Casablanca-Settat : cap sur la dynamisation de la scène culturelle

Parce que l’avènement de la crise sanitaire a mis entre parenthèses nombre de domaines, dont la vie culturelle dans les villes, il était important d’élaborer des plans d’action dès la reprise des activités. L’objectif étant de rattraper le retard enregistré par les projets mis en veille et de donner un coup de boost à la dynamique générale. C’est dans ce sens que s’inscrit la stratégie concoctée par le département ministériel en charge de la Culture.

Ce dernier a fixé, en effet, un certain nombre de priorités pour la prochaine étape autour desquelles graviteront les diverses actions à mener. Le volet relatif à la préservation du patrimoine matériel et immatériel en fait partie, selon Hafida Khouyi, la directrice régionale du ministère de la Culture, non seulement de par son importance, mais aussi car il constitue un élément déterminant dans la stratégie du département de tutelle.

«Nous sommes en train de mettre en œuvre les axes de la rentrée culturelle au niveau du ministère et de la délégation régionale», a déclaré la responsable, ajoutant que l’un des points forts de cette stratégie est «la présentation des pièces de théâtre qui ont bénéficié du soutien financier, et celles programmées dans le cadre du programme Théâtre en mouvement». La direction a déjà lancé la présentation de plusieurs pièces de théâtre dans les salles de Benmsik, Mohammed VI, Ben Ahmed et Settat, «et nous travaillons également sur la 8e édition du Salon de Casablanca du Livre de l’enfant et de la jeunesse», a annoncé Hafida Khouyi.

La thématique de cette année sera axée sur l’importance de l’eau ainsi que la nécessité de la préserver et de sensibiliser les générations futures à l’impératif de l’utiliser de manière rationnelle. Elle précise à cet égard que le Salon sera organisé avec le soutien du Conseil communal de Casablanca et celui de la Région. Parmi les rendez-vous phares de cette année, figure aussi la 13e édition du Festival du théâtre arabe, qui se tiendra du 10 au 16 janvier 2023 à Casablanca.

Le département de la Culture, souligne la responsable , a déployé, en partenariat avec le Conseil de la Région, plusieurs actions pour la rénovation de sites historiques et de Kasbahs. Et d’ajouter que le mois du patrimoine sera essentiellement dédié à la sensibilisation à l’importance du patrimoine national. Cette année connaîtra le réaménagement du complexe culturel Kamal Ezebdi. Plusieurs institutions culturelles seront ouvertes au public, en partenariat avec le Conseil de la préfecture de cette ville.

Il s’agit, notamment, du théâtre Afifi à El Jadida, Dar Attakafa à Khmis Zemamra et du centre culturel de Médiouna. S’agissant des centres culturels de Ben Ahmed et Ain Harouda, «ils ont été ouverts au public et accueillent déjà des activités socio-culturelles», d’après la même source. Laquelle précise qu’il a également été procédé à la mise en place de points de lecture à Bir Jdid, Ouled Aissa et Ras Lâin.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page