Éco-Business

Ali Bougrine : “Notre cabinet a pris résolument une orientation panafricaine”

Ali Bougrine
Managing partner UGGC Africa

Dans la lignée des Accords d’Abraham, les cabinets internationaux M. Firon & Co. et UGGC Africa se sont alliés pour constituer une plateforme de services juridiques, basée à Casablanca. Objectif :  encourager les investissements entre Israël et le Maroc, et, plus généralement, l’Afrique.

Quelle est la finalité de l’alliance entre Firon & Co. et UGGC Africa ?
Cette alliance a pour objectif d’offrir à nos clients un accès à une plateforme intégrée de services juridiques et fiscaux, en soutien des investissements entre Israël et le Maroc, mais aussi, plus généralement, l’Afrique. À notre connaissance, il n’existe pas sur le marché du droit des affaires une offre de services aussi complète, tant sur le plan des expertises techniques et sectorielles que sur la taille des équipes déployées par les deux cabinets. Notre ambition est qu’UGGC Africa devienne le cabinet leader sur l’axe Israël-Maroc-Afrique.

Comment se dessine la  nouvelle vision Firon & Co. et UGGC Africa ?
Nous partageons avec Firon une vision commune, tant de notre relation client que de la qualité de nos services. Nous sommes convaincus que les accords signés entre le Maroc et Israël se traduiront par un flux d’investissement majeur et durable entre les deux pays. Nous avons construit notre alliance autour de cet axe.

Pour ce faire, nous avons mis en place des équipes communes, composées majoritairement d’avocats et de juristes israéliens et africains qui ont vocation à assister durablement les investisseurs en leur offrant une proximité constante. Nous sommes persuadés que cette organisation permettra d’apporter à nos clients une vraie valeur ajoutée, notamment par une meilleure compréhension de leurs activités et de leurs enjeux.

De quelle manière la plateforme marocaine va-t-elle servir les investissements entre Israël et le Maroc ?
Nos équipes sont composées de juristes marocains et israéliens disposant d’une forte expertise technique et sectorielle (nouvelles technologies, industrie, aéronautique, agro-alimentaire…). Ces expertises seront recherchées pour accompagner les investissements des sociétés israéliennes au Maroc dans les nouvelles technologies et les industries de pointe. Les secteurs de l’immobilier, des infrastructures, des FinTechs, des MedTechs, présentent à notre sens de belles opportunités sur laquelle notre plateforme marocaine entend se positionner.

Quelles sont les synergies avec les autres représentations dans le monde ?
Nous sommes déjà présents en Europe, en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique. Mais à travers Firon-UGGC, c’est en priorité l’axe Israël-Afrique que nous souhaitons développer. Par ailleurs, le cabinet Firon dispose de bureaux dans des pays en Europe de l’Est et du Sud où UGGC n’est pas présent.

Il y a donc naturellement des synergies possibles sur le plan international. Les échanges entre nos équipes renforceront aussi notre palette d’expertises pour apporter un service d’une qualité irréprochable à nos clients.

Qu’en est-il de vos ambitions africaines ?
Avec le lancement d’UGGC Africa, notre cabinet a pris résolument une orientation panafricaine avec pour ambition de devenir un des cabinets leaders en Afrique (notamment en zone OHADA), capable d’attirer toujours plus de nouveaux investisseurs vers le continent par l’accompagnement qualitatif des services rendus lors des opérations qu’ils réalisent.

Avec nos bureaux de Casablanca, Douala, Abidjan et notre «desk Afrique» à Paris, notre cabinet dispose déjà d’une équipe de premier rang, active sur le marché du droit en Afrique. Notre alliance s’inscrit dans cette dynamique et nous permettra de franchir un palier supplémentaire en nous positionnant sur l’axe à fort potentiel Israël-Afrique grâce à diversité de nos compétences et à la complémentarité de nos équipes.

Comment la représentation marocaine sera-t-elle gérée, quel est nombre de collaborateurs et quels sont les secteurs concernés… ?
UGGC Africa est au cœur de cette alliance. Plus d’une dizaine de collaborateurs de notre bureau de Casablanca et de notre desk Afrique participent aux comités techniques communs que nous avons mis en place (acquisitions, concurrence, social, fiscal, droit public, infrastructures, IP…).

Ces comités, qui réunissent des juristes selon leur spécialité technique ou sectorielle, travailleront ensemble pour rendre un service toujours plus adapté aux besoins de nos clients. Nous avons instauré, par ailleurs, des comités communs en matière marketing et de business développement auxquelles participent, également, nos équipes marocaines.

Quels sont vos objectifs stratégiques?
Comme indiqué, l’objectif stratégique global est de faire d’UGGC Africa un acteur incontournable du droit des affaires en Afrique pour tout investisseur qui veut pénétrer ce marché. À ce titre, le Steering Committee de l’alliance Firon-UGGC a défini comme axe prioritaire, notamment, le développement de l’axe Israël-Afrique.

Nous nous donnons les moyens de relever ce défi et nous avons prévu d’être particulièrement actifs au sein des organisations de coopération entre les deux pays et des différents événements majeurs qui auront lieu au Maroc, en Israël et en Afrique.

Carte de visite 

UGGC Africa figure parmi les meilleurs cabinets du continent africain. Il est, à ce titre, régulièrement distingué par les guides et classements juridiques de référence en droit des affaires (The Legal 500, Chambers and Partners, IFLR 1000, Jeune Afrique, Leaders League…).

Le cabinet offre à ses clients une expertise africaine aux meilleurs standards internationaux combinée à un fort ancrage régional. Avec une équipe composée de 8 associés et de 30 avocats, UGGC Africa couvre plus de 20 spécialités du droit des affaires (M&A, Private Equity, Investissements internationaux, Anti-Trust, Contentieux et Arbitrage….).

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page