Éco-Business

A Tétouan/M’diq-Fnideq, la relance économique prend de l’ampleur

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La relance économique dans la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq semble prendre de l’ampleur et gagner en certitude, grâce aux différents programmes, projets et mesures initiés, en vue de favoriser la création d’emplois et d’améliorer la situation sociale de la population locale.

Le développement de solutions et activités économiques alternatives a déjà commencé et se poursuit toujours, à la faveur du lancement du Programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan, visant à lancer des projets et à développer des mesures pratiques devant créer des emplois et fournir l’accompagnement et le financement nécessaires aux porteurs de projets, ainsi qu’à encourager les investisseurs à assurer les financements partiels du foncier, et à encadrer et former les employés.


Promouvoir l’investissement, consolider les acquis de l’intégration économique réalisés, déployer des opportunités alternatives d’emploi, et soutenir et accompagner les jeunes porteurs de projets, autant d’objectifs qui contribueront à améliorer les conditions économiques et sociales de la population locale, en particulier des femmes et des jeunes.

Lancé de manière effective en mars 2020, le programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et de la province de Tétouan, a nécessité une enveloppe budgétaire d’environ 400 millions de dirhams (MDH), mobilisée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, le Conseil de la région Tanger-Tétouan Al-Hoceima (TTA) et l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN).

Les projets établis dans le cadre de ce programme sont répartis sur trois axes principaux, à savoir la création d’une zone d’activités économiques sur le territoire de la commune de Fnideq, le développement d’un mécanisme d’incitation financière pour attirer les investissements dans les zones d’activités économiques « Tétouan Parc » et « Tétouan Shore », ainsi que la création d’initiatives économiques incitatives pour accompagner le tissu entrepreneurial dans un cadre structuré et améliorer la capacité des femmes et des jeunes à intégrer le marché du travail. Selon le Centre régional d’investissement (CRI) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’APDN, les 4 unités industrielles installées dans la zone d’activités économiques de Fnideq ont continué leur montée en charge, avec la multiplication de campagnes de recrutement ayant permis, vers fin avril, l’intégration de plus de 1.200 personnes majoritairement des femmes, qui s’adonnaient auparavant à la « contrebande vivrière », notant que le nombre de postes créés sera, à terme, d’environ 5.000 emplois directs stables.

Parmi les initiatives prometteuses qui ont été lancées figure le programme “Régions émergentes”, qui fait l’objet d’une convention de partenariat entre le Conseil de la région TTA, et le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, visant à renforcer la qualification et l’autonomisation économique des femmes et des filles.

Ce programme, qui constitue la mise en oeuvre locale des axes du programme national pour l’autonomisation économique des femmes et des filles, et la promotion de leurs droits économiques et sociaux, cible, dans sa première phase, les femmes et filles porteuses de projets et d’idées de projets réalisables dans les différents domaines économiques prometteurs au niveau du territoire de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan.

Selon les données de la division de l’action sociale (DAS) de la province de Tétouan, quelque 50 projets ont été, jusqu’à présent, réalisés au niveau de la province dans le cadre du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et de la province de Tétouan, avec une enveloppe budgétaire d’environ 3 MDH, tandis que 33 projets ont été mis en oeuvre dans le sillage du programme « Régions émergentes » avec une enveloppe de 1,25 MDH.

Il s’agit également du programme des initiatives économiques intégrées de la préfecture de M’diq-Fnideq pour la période 2021-2023, qui vise à soutenir l’entrepreneuriat des jeunes, à travers le financement de leurs projets dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), en partenariat avec les secteurs ministériels concernés, les instances élues, le secteur privé et les ONG, et ce afin de contribuer à la création de l’emploi et de la richesse.

Ce programme, qui s’inscrit dans le sillage du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et de la province de Tétouan, ambitionne de créer un fonds commun, qui sera géré par la Fondation Moubadara pour les jeunes et l’entrepreneuriat, pour soutenir les projets sélectionnés, avec une enveloppe budgétaire globale de 30 MDH, dont 10,5 MDH mobilisés par l’INDH, qui seront alloués au financement direct des entreprises.

Les efforts déployés pour la promotion de l’intégration des jeunes dans le développement durable au niveau de la préfecture de M’diq-Fnideq portent également sur la mise en oeuvre des programmes « d’insertion par les activités économiques 2021 », « de qualification et d’autonomisation économique des femmes » et « d’économie sociale et solidaire ».

Dans cette même lignée, et en application des Hautes orientations royales, l’INDH est devenue l’un des programmes les plus importants initiés pour l’intégration des jeunes dans le processus de développement local et national et un modèle de développement intégré, en plaçant cette frange de la population au centre des programmes de l’Initiative, qui a veillé à investir les compétences et les capacités créatives des jeunes dans le renforcement de la dynamique économique et la réalisation du développement local souhaité.

Les retombées positives ont déjà commencé à se faire sentir et se poursuivront à moyen terme, puisque ces programmes prometteurs ont permis, jusqu’à présent, de financer plus de 298 projets, avec une enveloppe budgétaire globale de plus de 13 MDH.

Dans ce sillage, une plateforme d’initiatives économiques intégrées a été mise en place à Fnideq pour l’orientation et la présentation de conseils techniques aux bénéficiaires.

Cette structure a accueilli depuis son ouverture, début février dernier, plus de 1.700 jeunes, et sera bientôt renforcée avec le lancement de deux nouvelles plateformes à M’diq et à Martil, et ce dans le cadre du programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes, âgés de 18 à 45 ans.

Bien plus qu’un espace d’interaction entre les différents mécanismes adoptés par les intervenants œuvrant dans le domaine de l’insertion des jeunes, ces plateformes constitueront une réponse réaliste aux attentes de cette catégorie, notamment à la lumière des difficultés économiques que traverse la région, en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus.

Les jeunes porteurs de projets bénéficient, à travers ces plateformes, de plusieurs services, tels que l’orientation, la formation, le renforcement des capacités et le financement, en plus de l’encouragement à la création d’auto-entreprises et l’accès à l’information.

Autant de programmes et de projets prometteurs qui devraient, sans aucun doute, soutenir et orienter l’initiative privée, rendre l’entrepreneuriat plus attractif, accompagner et orienter les entreprises émergentes vers des activités productives et les intégrer dans le tissu productif local, et ce afin d’encourager la recherche d’alternatives pour favoriser le décollage économique et la promotion de l’emploi dans la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq.

SO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page