Auto

Batteries : Mercedes se joint à Stellantis et TotalEnergies pour le projet ACC

Initié par les groupes Stellantis et TotalEnergies, le projet européen de production de batteries pour véhicules électriques, dit «Automotive Cells Company» (ACC), compte désormais Mercedes-Benz comme nouveau partenaire. L’arrivée du géant allemand est stratégique pour cette coentreprise.

En 2020, les groupes Stellantis et TotalEnergies se sont mis d’accord pour lancer le projet commun «Automotive Cells Company» (ACC), présenté et perçu comme «l’Airbus des batteries». Qu’est-ce au juste ? Il s’agit d’une coentreprise qui sera spécialisée dans la production de batteries et dont les partenaires vont mutualiser leurs ressources et leur savoir-faire pour donner naissance à un géant européen des batteries pour véhicules électriques. Comptant déjà une forte électrification dans les gammes de ses 14 marques respectives (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Jeep et Fiat notamment), le groupe Stellantis maîtrise ce secteur dans lequel il voudrait proposer des véhicules aussi performants qu’abordables.

De son côté, l’entreprise Saft, filiale de TotalEnergies, compte plus de 100 ans d’expérience dans le domaine des batteries et des systèmes de batteries à longue durée de vie. Malgré cette double expertise technologique, ce consortium reste en quête de nouveaux partenaires, non seulement pour accélérer la mise en place du projet, mais surtout pour en mutualiser les coûts. Cela, d’autant plus que pour produire ces batteries, deux gigafactory sont prévues : l’une en France, à Douvrin (Pas-de-Calais), l’autre en Allemagne, à Kaiserslautern (Rhénanie-Palatinat), pour un coût total au minimum de 5 milliards d’euros.

Du coup, l’arrivée de Mercedes sonne comme une bonne nouvelle et pas seulement parce que la firme étoilée mettra la main à la poche. En devenant actionnaire d’ACC à parts égales avec Stellantis et TotalEnergies (soit un tiers du capital), Mercedes-Benz va surtout apporter son savoir-faire technologique et industriel. Faut-il le rappeler le leader mondial du luxe automobile dispose de centres de R&D qui développent depuis des années des solutions hautement pointues en matière de batteries et de propulsion électrique plus généralement. Avec Mercedes, les ambitions d’ACC ont surtout été revues à la hausse avec un investissement porté à 7 milliards d’euros et une capacité de production de 120 GWh d’ici 2030. D’où le satisfécit des patrons des deux autres partenaires à commencer par Carlos Tavares (CEO de Stellantis) qui a déclaré : «Nous souhaitons la bienvenue à Mercedes-Benz, partenaire stratégique, qui partage notre volonté de renforcer et développer le leadership d’ACC».

Idem pour Patrick Pouyanné (PDG de TotalEnergies) qui a commenté : «Nous sommes ravis d’accueillir Mercedes-Benz en tant que nouveau partenaire d’ACC. Ceci démontre la pertinence de l’initiative prise il y a un an avec Stellantis et conforte clairement notre ambition de créer un champion européen des batteries». Mise en services en 2023, les usines d’ACC devraient produire des batteries révolutionnaires avec des temps de recharge record et des autonomies plus allongées, avec, à la clé, des cellules (de batteries) recyclables à hauteur de 95 %. Bref, le projet ACC tient de belles promesses, allant aussi dans le sens des vœux écologiques et pieux de ses partenaires automobile qui visent la neutralité carbone à l’horizon 2040.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page