Maroc

Santé : Agadir se dotera bientôt de sa clinique du Jour

La Société de développement local (SDL), Agadir Souss-Massa aménagement, lance le chantier de construction de la clinique du Jour d’Agadir. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des équipements sociaux de base et de l’amélioration du cadre de vie, sera réalisé sur une superficie de 4.000 m2 couverts. Il est destiné à remplacer le centre de santé «Ihchach», situé en bordure de la rue Ibn Batouta, à proximité des consulats d’Espagne et de France.

L’adjudicataire de ce projet, qui vise à renforcer l’infrastructure en établissements de santé de la vile, sera connu probablement fin octobre, date de la séance publique d’ouverture des plis. Quant aux travaux d’aménagement, ils nécessiteront une enveloppe de 37,6 MDH, selon le maître d’ouvrage, la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement. Dans le détail, l’établissement de santé comprendra, outre un laboratoire et des locaux administratifs, des unités de consultation en ophtalmologie, ORL et cardiologie, ainsi qu’en radiologie, psychiatrie et soins. Les travaux devront être exécutés en 20 mois, cette durée intégrant, également, les délais de préparation et d’installation de chantier.


D’autres établissements de soins prévus
Dans le même cadre, la construction d’un centre de rééducation, sis entre le quartier Al Massira et l’extension Dakhla, a été lancée. Le terrain, devant abriter ce projet, couvre une superficie de 1.400 m2. Ce centre, qui est destiné à renforcer l’offre de la région en soins orthopédiques publics, comprendra, en plus des unités d’accueil et de consultation, des services dédiés à la kinésithérapie, l’orthophonie et l’orthoptie ainsi qu’une unité de psychomotricité et un atelier orthopédique.

Il est prévu, par ailleurs, la réalisation et l’équipement, à Hay Mohammadi, d’un centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires (CDTMR). Ce dernier, qui sera édifié sur 400 m2, sera doté d’un laboratoire et de plusieurs services spécialisés, notamment de radiologie. À noter, qu’en plus de cette nouvelle infrastructure dédiée au diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires, la ville d’Agadir sera dotée de deux nouveaux espaces de santé pour jeunes, respectivement à Talborjt et Anza. Lesquels comprendront, outre les locaux administratifs et sanitaires, un espace d’animation et une bibliothèque.

L’hôpital psychiatrique au stade de la finition
Par ailleurs, le Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir a programmé la réalisation de l’hôpital de psychiatrie en vue de combler l’insuffisance en offre de soins en matière de prise en charge des maladies mentales. Situé à proximité du CHU d’Agadir, en instance d’ouverture, le futur établissement hospitalier est actuellement aux stades de la finition et de l’équipement.

Le projet relève du ministère de la Santé et couvre un terrain de 25.097 m2. À signaler que le coup d’envoi des travaux y avait été donné par Sa Majesté le Roi Mohamed VI, en février 2020, dans le cadre de la mise en œuvre du PDU d’Agadir (2020-2024). Doté d’une capacité de 120 lits, ce projet a mobilisé une enveloppe de 55 MDH. Il comprendra 21 blocs, dont les services de psychiatrie, de pédopsychiatrie, de gériatrie, une unité de médecine légale et une autre d’addictologie. À cela s’ajoute un pôle de consultations externes, une aile hospitalisation ainsi qu’un service des urgences. Ce projet consolidera ainsi l’offre de soins psychiatriques qui compte, actuellement, trois services relevant des Centres hospitaliers provinciaux d’Inezgane, Taroudant et Tiznit. 

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page