Maroc

PLF 2022 : comment éviter une explosion de l’endettement public

L’austérité budgétaire sera encore de mise en 2022. L’État va ainsi continuer à se serrer la ceinture, en minimisant à l’extrême ses dépenses lors de l’exécution de la loi de Finances 2022, pour éviter une explosion de la dette publique globale, qui monterait quand même à hauteur de 93,9% du PIB en 2022, contre 92,7% attendu cette année et 92,5% en 2020. Focus sur les postes budgétaires qui seront supprimés et ramolis. Les finances publiques seront encore sous tension en...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page