Maroc

COP22: Une feuille de route concrète pour mobiliser 100 milliards de dollars

Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la coopération./DR

Le Maroc, qui va accueillir la COP22 à Marrakech, entend convenir d’une feuille de route concrète en vue de mobiliser les 100 milliards de dollars promis d’ici 2020 dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, a dit le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar. 


Intervenant ce mardi à Berlin, Mezouar a fait savoir que le Maroc est déterminé à faire de la COP22 une conférence de l’action et de la concrétisation. L’engagement du Maroc et les efforts déployés dans le cadre du développement durable et de la préservation de l’environnement font de lui «un pays responsable, engagé et déterminé à faire de la COP22 un moment fort pour implémenter l’Accord de Paris».

Mezouar a affirmé que le Maroc veut accompagner et soutenir les parties dans la ratification de l’Accord de Paris, impulser le dynamisme nécessaire pour maintenir la mobilisation engagée pour que les parties réévaluent à la hausse leurs ambitions pour les contributions nationales dans la lutte contre le changement climatique. À dessein, le Maroc compte aussi consolider la mobilisation des acteurs non étatiques et des gouvernements dans le cadre de l’Agenda d’action pour le climat et son institutionnalisation pour garantir sa pérennité à travers des annonces d’actions et d’initiatives concrètes.

Le Maroc veut ainsi accélérer l’agenda pré-2020 à travers l’impulsion d’une dynamique pour la ratification de l’amendement du protocole de Kyoto, l’accompagnement des pays en développement dans la préparation de leurs plans nationaux d’adaptation, la généralisation des systèmes d’alerte, l’assistance technique aux pays vulnérables, l’extension de l’initiative énergie renouvelable pour l’Afrique et la facilitation des transferts de technologie et le renforcement des capacités.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a affirmé que les priorités et les objectifs retenus pour cette conférence sont clairs pour accélérer le processus de ratification de l’Accord de Paris, appuyer les négociations et apporter des solutions concrètes dans l’Agenda d’action pour le climat.

Mezouar n’a pas manqué de rappeler que le Maroc a d’ores et déjà approuvé, en Conseil des ministres et en Conseil de gouvernement, le projet de loi en vue de la ratification de l’Accord de Paris, et que ce texte passera devant les deux chambres du Parlement avant la tenue de la COP22 en novembre prochain à Marrakech.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page