Maroc

Banques : quels sont les services gratuits au Maroc ?

Au total, 22 services bancaires sont offerts à titre gratuit par les banques à leur clientèle afin de renforcer l’inclusion financière des populations.

Le rappel profite toujours. C’est dans cet esprit que Bank Al-Maghrib (BAM) a publié, mercredi, une liste de 22 services bancaires offerts à titre gratuit par les banques à leur clientèle. Il s’agit de l’ouverture de compte, la délivrance de chéquier, la délivrance du livret d’épargne, la domiciliation de salaire, la délivrance d’attestation de relevé d’identité bancaire, le versement espèces, le retrait d’espèces sur présentation d’un carnet d’épargne auprès du guichet domiciliataire… Ce n’est pas tout. À cette liste, s’ajoutent également d’autres services tel que le retrait auprès des guichets automatiques bancaires de l’établissement détenteur du compte, l’émission de virements de compte à compte, entre particuliers, au sein de la même banque, la réception de virements nationaux, la réception de mises à disposition nationales au sein de la même banque, l’établissement et l’envoi du relevé de compte au client, la consultation et édition du solde et de l’historique du compte via le guichet automatique bancaire et/ou internet-hors frais de souscription à ces canaux de distribution-, le changement des éléments d’identification du titulaire du compte et la clôture de compte.

Les services bancaires gratuits concernent, également, l’accès à la banque directe en consultation pour les clients particuliers, le recalcul du code confidentiel de la carte bancaire, l’opposition pour perte ou vol de la carte bancaire, le remplacement de la carte défectueuse non encore utilisée par le détenteur, le rejet de chèque pour motif de vice de forme et l’opposition pour perte ou vol de chèque.

En place en 2016 de manière consensuelle entre les membres du Groupement professionnel des Banques du Maroc (GPBM), sous l’impulsion de BAM, ces services, précise la Banque centrale, ont été institués en vertu de la directive du Wali de BAM n° «1/G/2010» du 3 mai 2010, relative aux services bancaires minimums devant être offerts par les banques à leur clientèle à titre gratuit. En gros, ils visent le renforcement de l’inclusion financière des populations, l’accélération de la bancarisation et le financement bancaire. Et cette générosité bancaire n’est pas exclusivement marocaine. Elle est pratiquée dans de nombreux pays. C’est le cas, notamment, dans les États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Fruit d’une concertation engagée entre la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la profession bancaire, représentée par la Fédération des associations professionnelles des banques et établissements financiers (FAPBEF) de l’UEMOA, ces avantages offerts aux clients des banques visent, en plus de l’objectif cité plus haut, à parvenir à une réduction et à une rationalisation graduelle des conditions de banque appliquées à la clientèle, dans le strict respect du principe de libéralisation desdites conditions en vigueur dans l’Union. Ces services sont devenus gratuits dans l’ensemble des établissements de crédit exerçant leurs activités dans les pays membres de l’UEMOA depuis le 1er octobre 2014. Ils s’inscrivent dans le cadre du droit au compte qui permet de bénéficier gratuitement d’un certain nombre de services bancaires définis par la loi.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page