Éco-Business

Autoroutes du Maroc : la croissance au rendez vous

La Société nationale des autoroutes du Maroc a enregistré une bonne reprise de son activité, en affichant un résultat net positif de 42 MDH et une baisse de la dette de 4% par rapport à l’année 2020. Son chiffre d’affaires a ainsi connu une amélioration de 786 MDH, soit une hausse de 32,5% par rapport à 2020 pour s’établir à 3,2 MMDH.

Les effets de la crise sanitaire et des confinements successifs sur l’activité de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) se dissipent. L’opérateur autoroutier national enregistre, au terme de l’année 2021, des performances financières en amélioration. C’est ce qui est confirmé au niveau de sa récente communication financière, publiée à l’issue de la réunion de son Conseil d’Administration, tenue jeudi dernier sous la présidence du ministre de l’Équipement et de l’eau, dans laquelle la société affirme que ses résultats sont en ligne avec la reprise du trafic autoroutier. Toutefois, ADM note que ces performances «restent insuffisantes pour retrouver le niveau historique d’avant-Covid».

Bonnes performances


Le chiffre d’affaires a ainsi connu une amélioration de 786 MDH, soit une hausse de 32,5% par rapport à 2020 pour s’établir à 3,207 MMDH. ADM explique qu’il est en progression de 6,3% par rapport aux prévisions budgétaires 2021, mais cet accroissement n’a pas été suffisante pour retrouver le niveau historique du chiffre d’affaires enregistré en 2019 (-2,4% par rapport à 2019).

Les charges courantes d’exploitation ont connu une hausse de 3 MDH (+0,9%) comparativement à 2020, en retrait de 35 MDH (-8,3%) par rapport aux prévisions budgétaires de 2021. L’excédent brut d’exploitation (EBE) a atteint 2,378 MMDH, soit une amélioration de 928 MDH par rapport à 2020. «Cette évolution est due, en plus de l’importante croissance du chiffre d’affaires, à une faible réalisation des grosses réparations», détaille ADM dans ce sens. Le résultat d’exploitation est en hausse de 681 MDH par rapport à 2020, expliquée par la bonne tenue de l’excédent brut d’exploitation atténuée par la progression des dotations d’exploitation nette des reprises.

De son côté, le résultat financier affiche une dégradation de 141,4 MDH comparativement à l’année 2020, en progression de 70,4 MDH par rapport au budget 2021. ADM explique cette amélioration principalement par une évolution favorable du FOREX en 2021. Pour sa part, le résultat net à fin 2021 s’élève à 42 MDH, en hausse de 578 MDH comparé à 2020 et de 225 MDH par rapport au budget 2021.

Le trafic reprend


L’année 2021 a connu une reprise progressive et soutenue du trafic autoroutier marocain, grâce notamment au ralentissement de la pandémie de la Covid-19, à la reprise du secteur agricole et à la relance de la demande extérieure adressée au Maroc, note Autoroutes du Maroc dans son rapport annuel de l’année précédente. «Grâce à cette reprise du trafic, la recette Péage de l’année 2021 a enregistré une amélioration de 34% par rapport à l’année 2020. Une performance qui demeure néanmoins en baisse de -3% rapportée au niveau historique atteint en 2019», assure l’opérateur autoroutier.

Justement, la reprise du trafic observée en 2021 a bénéficié exclusivement au segment poids lourd qui a réussi à retrouver son niveau historique de 2019, mais qui demeure le principal générateur de charges d’exploitation pour ADM. Et ce, contrairement au segment des véhicules légers, principal générateur de marge pour ADM, mais qui demeure en deçà de son niveau historique de 2019, sous l’effet de la restriction des déplacements sur une partie de l’année 2021.

Le succès du Pass Jawaz
Pour ce qui est de l’usage du Pass Jawaz, Autoroutes du Maroc a renforcé l’accessibilité et la proximité des canaux de recharge aux clients-usagers de l’autoroute. De ce fait, plusieurs nouveaux canaux se sont ajoutés à la panoplie des canaux de recharge existants : Barid Cash, Crédit du Maroc et Dar Al Amane, la solution de paiement mobile Smart Flous et le réseau physique de Damane Cash.

«Les clients peuvent désormais recharger leur Pass Jawaz en ville à proximité de chez eux, sur les applications mobiles, sites web et ou encore au niveau de leurs Guichets automatiques bancaires», ajoute ADM.

Cette offre élargie des canaux de recharge du pass a permis d’enrichir davantage l’offre Jawaz et a contribué au succès indéniable auprès des clients usagers. Ainsi, au terme de 2021, le nombre total des Pass Jawaz, vendus depuis le lancement du télépéage, a atteint 1,55 million (307.000 nouveaux pass ont été vendus pour la seule année 2021). Ce niveau de commercialisation a été atteint malgré les conditions défavorables ayant caractérisé l’année 2021, est-il expliqué.

Financement de l’activité
Pour financer ses dépenses d’investissement et assurer son équilibre financier, ADM a recours généralement aux emprunts concessionnels en devises et aux émissions obligataires garantis par l’État sans oublier l’autofinancement généré par l’exploitation.

À fin 2021, 55 conventions de prêts pour la participation au financement des autoroutes ont été signées avec différents bailleurs de fonds internationaux, principalement, la BEI, le FADES, le FKDEA, la BID, et la JICA pour le financement des projets d’ADM. De plus, sur le marché local, ADM a réalisé à date 21 émissions obligataires garanties par l’État et a levé un prêt bancaire.

Le paiement digital prend le dessus 

Autoroutes du Maroc a réalisé, en 2021, une évolution positive de la part du digital dans les moyens de paiement (63% contre 37% pour les espèces), ce qui confirme l’attrait de ses clients à adhérer aux nouveaux moyens de paiement autres que l’espèce. La société confirme également l’évolution positive de la quote-part des transactions «Jawaz», qui est passée de 25% en 2019 à 41% en 2020, puis à 56% en 2021. Une amélioration qui s’explique principalement par le maintien de la promotion Jawaz en 2021.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page