Now Reading
Violences faites aux femmes. Le rôle indispensable des centres d’écoute

Violences faites aux femmes. Le rôle indispensable des centres d’écoute

Une table-ronde autour du rôle des centres d’écoute des femmes victimes de violence a été organisée, ce weekend à El Hajeb, à l’initiative de l’association Amal pour la femme et le développement.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre du projet “ensemble pour les droits humains et juridiques de la femme dans une société démocratique, moderne et équitable”, objet d’une convention de partenariat entre le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH) et l’association Amal pour la femme et le développement d’El Hajeb.

Lors de cette rencontre, marquée par la présentation des expériences de certains centres d’écoute, notamment à Taza et El Hajeb, un “guide pratique des centres de renforcement des capacités et d’accompagnement des femmes victimes de la violence”, a été présenté aux participants. Pour l’avocate Saida Kouzzi, qui a mis en place et développé ce guide, en collaboration avec l’association Amal, ce manuel est destiné aux associations qui ont la volonté de créer des centres d’écoute, notamment dans les zones lointaines, en vue de rapprocher les activités et services offerts par ces centres aux femmes rurales.

“Plus que des structures d’écoute, ces centres offrent des services de renforcement des capacités et d’accompagnement des femmes victimes de violences, en vue de les aider à se familiariser avec les procédures administratives et faire du lobbying dans le sens du renforcement de la législation marocaine”, a souligné Kouzzi, associée fondatrice à Mobilising for Rights Associates (MRA).

Lire aussi

Fatiha Oudra, coordinatrice des programmes de l’association Amal, a mis, de son côté, l’accent sur le programme “ensemble pour les droits humains et juridiques de la femme dans une société démocratique, moderne et équitable”, qui prévoit une série d’actions, dont des sessions de formation, aussi bien au profit des avocats autour des conventions internationales de droits humains, qu’en faveur des accompagnatrices des femmes victimes de violence en matière de stratégies et d’outils d’accompagnement.

Mobilising for Rights Associates (MRA) est une organisation internationale à but non lucratif basée à Rabat. Elle travaille actuellement au Maroc, en Tunisie, et en Libye. MRA (femme, en arabe) collabore avec des associations et acteurs locaux afin de contribuer aux changements dans les lois, les structures, les relations et la culture pour promouvoir les droits humains des femmes.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés