Éco-Business

VIDEO : reportage à la Somaca pour les 15 ans de Dacia

La marque «Global Access» du Groupe Renault souffle ses 15 bougies au Maroc. Une saga marquée par un leadership sur le plan commercial et un autre à l’échelon économique, l’industrie automobile étant depuis 2014 le premier secteur exportateur et la première source de devises pour le royaume.

Depuis 2010, Dacia est la marque automobile la plus vendue au Maroc. Un succès commercial imputable au positionnement des produits qui affichent un rapport prix/prestations imbattable. Cela dit, la réussite nationale de Dacia est aussi étroitement liée à la performance industrielle du Groupe Renault. Ce dernier, ayant déployé tout un écosystème de fournisseurs autour de ses deux usines situées à Tanger (Meloussa) et à Casablanca (Somaca) n’a eu de cesse d’améliorer les process et les outils de ces deux entités.


Une aventure jalonnée de plusieurs grandes dates. À commencer par celle de la signature de l’accord de construction de l’usine de Tanger, en 2007. Cinq ans plus tard, ce complexe industriel herculéen entre en service et révolutionne l’industrie automobile nationale. La même année, la firme au losange offre un joli coup de com’ au Salon Auto Expo en y dévoilant, en avant-première mondiale, le ludospace Dokker. Entre temps, les modèles Logan et Sandero se sont hissés en tête des ventes et ont déjà entamée leur carrière à l’export.

Les années suivantes voient les deux usines montées en puissance. Si bien qu’en 2016, Somaca produit son 500.000è véhicules (depuis sa reprise par Renault), tandis qu’en 2017, Tanger passe la barre colossale du million d’unités produites. La même année est aussi celle où le cap du million de véhicules exportés depuis le port Tanger Med a été franchi.

Aujourd’hui, le Groupe Renault dispose d’une capacité industrielle de plus de 400.000 véhicules par an, répartie entre ses deux usines. Celles-ci ont assemblé 394.902 véhicules en 2019, dont 303.558 à Meloussa et 91.344 à la Somaca. Quant aux exportations, elles ont atteint 351.514 véhicules l’an dernier, dont 283.816 unités produites à Tanger, soit 93% de la production et 67.698 autres issues de l’usine de Casablanca, soit 74% de la production.

Depuis ces 5 dernières années, Somaca s’est considérablement transformée sous la houlette de son directeur général, Mohamed Bachiri qui, en 2015, a été le premier Marocain à prendre la direction d’une usine Renault dans le monde. L’usine casablancaise qui a repris son rythme normal (d’avant Covid-19) produit actuellement près de 400 véhicules par jour et s’est inscrite dans une stratégie d’industrie 4.0 avec notamment l’utilisation d’imprimantes 3D ou encore de petite charriots robotisés dits AGV (Automated Guided Vehicle) et développés par les ingénieurs marocains de l’usine.

J.B.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer