Now Reading
Ventes de voitures neuves. Comme un air de reprise

Ventes de voitures neuves. Comme un air de reprise

Le mois d’octobre s’est soldé par la vente d’un peu plus de 14.000 véhicules neufs dont près de 2.000 utilitaires légers, segment actuellement en hausse d’environ 24%. À moins de deux mois du 31 décembre et ayant déjà lancé leurs promos de fin d’année, les opérateurs s’attendent à un fort regain de l’activité.

De – 8,57% à fin septembre, la baisse du marché du neuf s’est très légèrement résorbée durant le mois dernier pour s’établir à – 7,35% au cumul annuel. Non pas que les ventes de voitures neuves aient repris de plus belle en octobre mais elles se sont juste révélées supérieures à celles réalisées durant le même mois de l’année 2018. C’est ce qu’indique l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam) faisant état de la vente de 13.821 véhicules en octobre toutes catégories confondues (voitures particulières et utilitaires légers), ce qui correspond à une hausse de 4,6% par rapport à octobre 2018.

Trio de tête inchangé
Leader désormais «historique» du marché, le groupe Renault Maroc (Dacia et Renault) maintient sa domination, la part de marché (PDM) cumulée de ses deux marques s’établissant toujours autour des 42,5%. Une fois n’est pas coutume, c’est le Dokker qui s’adjuge le titre de Dacia la plus vendue du mois avec plus de 900 unités écoulées en octobre. Les Sandero et Logan font presque autant avec quelques 800 ventes chacune. Du côté de Renault, la Clio IV est une fois de plus locomotive des ventes puisqu’elle en a réalisé plus de 800 le mois dernier, soit la moitié des ventes VP. La marque au losange peut aussi se targuer de ses bons chiffres sur le segment VUL (véhicules utilitaires légers) qu’elle domine à fin octobre avec près de 2.300 unités vendues sur l’année et principalement grâce au succès du fourgon Master. Campant à la troisième place, Hyundai signe un bon mois d’octobre avec 1.045 ventes. Le réseau de Global Engines a massivement été prisé par les acheteurs de la berline Accent (269 unités en octobre) et encore plus ceux du SUV Tucson (293). La marque coréenne totalise près de 9.200 ventes cette année, ce qui la sort enfin du rouge et lui autorise une PDM à plus de 7%. Du coup et à elles seules, les trois premières marques du marché en détiennent 49,45% !

Quelques bons élèves
Autre label en grande forme, Peugeot a vendu 1.060 véhicules le mois dernier et plus de 9.000 depuis le début de l’année, ce qui en fait l’un des rares du top-10 à ne pas être dans le rouge. Comme son rival au losange, l’importateur de la marque au lion s’appuie toujours sur sa citadine pour réaliser le gros des ventes. Celles de la 208 se sont chiffrées à plus de 620 unités en octobre, un volume condamné à croître dès ce mois-ci avec l’entrée en scène de la très attendue et toute nouvelle 208. Fermant le top-5, Volkswagen est toujours sur un trend baissier, même après avoir signé un bon mois d’octobre avec 856 ventes, dont une bonne part de Caddy, de Tiguan et de Touareg que l’on peut considérer comme trois piliers forts de la marque. Sixième au classement et performant depuis plusieurs mois, Citroën ne démord pas après avoir livré plus de 650 véhicules en octobre et près de 6.700 sur les 10 mois de l’année. La marque aux chevrons capitalise sur le succès de modèles qui sont reconnus sur le marché comme étant des «valeurs sûres» comme le Berlingo, la C-Elysée et surtout la C3. À l’heure où la variante SUV de cette dernière (C3 Aircross) est désormais disponible en boîte automatique et où le marché et toujours dans le rouge, Citroën affiche la plus forte croissance du top-10, soit plus de 24% !

Toyota «explose» en octobre
Dans la seconde moitié du top-10, Fiat (7e) a vendu près de 600 véhicules en octobre dont un tiers de VUL (principalement le fourgon Ducato et le pick-up Fullback). Malgré son absence sur le segment clé des citadines, la filiale marocaine de la marque italienne parvient toujours à se maintenir dans les ventes et à préserver une PDM respectable (plus de 4,6%), notamment grâce au succès des Fiorino et Tipo. Juste derrière, Ford (8e) s’en sort un peu moins bien avec tout juste 463 ventes le mois dernier et plus 5.200 sur les 10 mois de l’année. L’importateur de la marque à l’Ovale bleu a, lui aussi, profité d’une belle demande sur ses VUL pour sauver les meubles sur un marché automobile toujours en baisse. Toujours dans le rouge, Toyota (9e) a cependant réalisé un excellent cru le mois dernier avec plus de 720 ventes (+28,37% Vs octobre 2018), dont plus de 200 Yaris et une forte progression du côté des VUL (+48,9%) grâce notamment au pick-up Hilux. Fermant le top-10, Nissan s’y maintient essentiellement grâce à 2 modèles (un exploit), à savoir la Micra et le Qashqai qui ont totalisé respectivement 90 et 217 ventes le mois dernier. Dans le reste du classement, signalons les bons chiffres de certaines marques comme Land Rover (182 ventes en octobre), Skoda (294) et surtout Opel (400) qui affiche une croissance saine et réelle à trois chiffres. Enfin, du côté des labels premium, Mercedes-Benz domine toujours ses deux rivaux et cela même sans comptabiliser ses ventes de VUL ni même celles du monospace Classe V. 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés