Now Reading
Une feuille de route pour 2018

Une feuille de route pour 2018

Plus de 300 oulémas, représentant 32 pays africains, ont participé aux travaux de la session ordinaire du Haut conseil de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, organisée du 8 au 9 décembre à Fès. Lors de cette rencontre, les participants ont débattu des moyens pour concrétiser les objectifs fixés par le Dahir relatif à cette institution, dont l’ouverture des sièges de l’ensemble des sections de la Fondation avant la fin du mois d’avril 2018. «Les actions entreprises par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, au service de la nation islamique mérite d’être mises en exergue en tant que modèle moderne, réaliste et efficace», précise le président du Conseil islamique nigérian, Cheikh Charif Ibrahim Saleh Al-Husseini.

Cette session ordinaire a été marquée par la réunion des quatre commissions de la fondation, en l’occurrence la commission des activités scientifiques et culturelles, la commission des études de la charia, la commission chargée de la revitalisation du patrimoine islamique africain et celle de la communication, de la coopération et du partenariat. Ahmed Taoufiq, ministre des Habbous et des affaires islamiques et président délégué de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains a expliqué que «la Fondation Mohammed VI des oulémas africains n’est pas une simple association ou organisme voué à une activité ou un but intéressé, mais elle est porteuse d’un projet africain au plan religieux et éthique qui procède des choix authentiques des populations des pays concernés». Et d’ajouter, «les oulémas africains, en coopération avec leurs frères marocains, sont à cet égard parfaitement capables de construire un modèle pertinent porteur de miséricorde pour les humains». Parmi les travaux de cette rencontre figure une réunion de coordination entre le Secrétariat général de la fondation et les présidents des sections.

Cette dernière a permis de se mettre d’accord sur la périodicité de la session ordinaire du Conseil supérieur fixée au mois d’octobre de chaque année afin que cette instance puisse exécuter les missions qui lui sont légalement attribuées et qu’elle puisse décider principalement des activités programmées pour l’année suivante. Durant l’année 2018, le comité avait prévu d’organiser trois conférences, dont l’une aura lieu au Maroc et les deux autres dans d’autres pays. Les rencontres auront pour thèmes «Les réfutations par la charia des allégations terroristes», «As Salafiya» et «Le rôle des oulémas dans le renforcement de la paix et le règlement des dissonances et des désaccords». Un site internet officiel de la fondation sera aussi mis en ligne dans les deux prochains mois.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés