Opinions

Une carte à jouer pour le Maroc ?

Économiquement parlant, le Maroc a-t-il une carte intéressante à jouer à cause ou plutôt grâce à la pandémie de coronavirus ? À cette question, notre ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, donne une réponse affirmative. Industrie automobile et textile sont des secteurs clés sur lesquels le royaume peut bien évidemment redoubler de performance, compte tenu de son savoir-faire grandissant et de sa main d’œuvre toujours à moindre coût. Sans parler de l’agroalimentaire qui regorge d’un énorme potentiel de croissance. Certes, la crise a chamboulé la carte des échanges au niveau international. Mais de là à concurrencer des mastodontes comme la Chine, le pari est loin d’être gagné. Cependant, il est possible dès aujourd’hui de tonifier l’activité économique en boostant les secteurs les plus à même de s’imposer à l’export. L’exemple des masques produits au Maroc est intéressant à plus d’un titre. Notre pays a réussi à faire vite et bien, ce que d’autres nations plus développées ont tardé à mettre en place. Autre exemple dans le même ordre d’idées : le commerce des produits nettoyants qui peut, lui aussi, constituer une opportunité intéressante. Idem pour les usines de certains équipementiers automobiles où beaucoup d’emplois sont en passe d’être supprimés de part le monde et qui peuvent se tourner vers le royaume pour combler le vide ou carrément y voir une alternative intéressante d’investissement.

De tels enjeux, Moulay Hafid Elalamy en est bien conscient. D’ailleurs, il n’a pas mâché ses mots au Parlement où il a souligné plusieurs points importants : les facultés d’adaptation de tous les patrons face à la crise, mais aussi et surtout la compétitivité du Maroc, ainsi que le sens du patriotisme dont font preuve aussi bien les acteurs économiques que les citoyens. C’est d’ailleurs grâce à cela que tout ce qui est produit au Maroc aura encore plus valeurs. Chez nous plus qu’ailleurs.


Hicham Bennani
Les Inspirations ÉCO

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer