Maroc

Un grand jour pour la finance participative

C’est officiel ! Umnia Bank et Bank Assafa ont démarré aujourd’hui leur activité. Un démarrage qui intervient suite à la ratification des modèles de conventions de compte et des contrats Murabaha par le Comité charia de la finance participative. Les clients ont désormais la possibilité d’ouvrir des comptes chèques conformes à la charia, demander leurs chéquiers ainsi que leurs cartes de retrait. Pour ceux qui ne souhaitent pas se déplacer, les deux banques mettent à disposition des clients des portails en ligne qui font office d’agences digitales. Les clients peuvent aussi, dès à présent, demander des financements pour l’acquisition de bien immobiliers par le biais de Murabaha. Les contrats Ijara et Murabaha automobile devront également être ratifiés très rapidement. 

Le management d’Umnia Bank dans un communiqué tient «à remercier tous ceux qui lui ont fait l’honneur de lui rendre visite dans ses agences et qui l’ont contacté via son centre de relation client depuis son lancement». La banque met à la disposition de la clientèle l’ensemble de ses agences situées à Agadir, Casablanca, Fès, Marrakech, Oujda, Rabat, Salé et Tanger. Elle met aussi à la disposition des clients son centre de relation client. Par ailleurs, la banque poursuit l’extension de son réseau afin de couvrir toutes les régions du royaume dès la première année avec notamment une vingtaine d’agences d’ici fin 2017. 


De son côté, le management de Bank Assafa met à disposition des clients un réseau de 21 agences, dont le nombre sera porté à 30 agences d’ici la fin de l’année en cours. L’ambition de Bank Assafa est de porter le nombre d’agences à 100 à l’horizon 2021. Les clients de Dar Assafaa ont déjà basculé avec un nouveau compte chèque au niveau de Bank Assafa. Les clients qui ont pris un financement Murabaha, pour leur part, doivent prendre leur mal en patience. La banque est en train d’étudier le meilleur mode de traitement pour que le transfert se fasse dans les règles de l’art de la finance participative.

Ces premières ouvertures sont le prélude d’une nouvelle industrie financière, la finance participative, lancée sur des bases solides.

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page