Now Reading
Un centre africain des solutions innovantes en gestation

Un centre africain des solutions innovantes en gestation

L’idée émane de l’université Cadi Ayyad de Marakech qui s’est assignée, dans sa stratégie de développement 2017-2020, la mission de contribuer à l’action collective pour le développement durable de l’Afrique. 

Le Maroc abritera très prochainement un centre de solutions innovantes durables dédié au continent africain. Dénommé ACISS (African Center for Innovative Sustainable Solutions), il sera logé à l’université Cadi Ayyad de Marakech (UCA), qui s’est assignée, dans sa stratégie de développement 2017-2020, la mission de contribuer à l’action collective pour le développement durable de l’Afrique. Selon le professeur Fatima Arib, chargée de mission «Développement durable et grands projets» à la présidence de l’UCA, qui va piloter le projet, «l’inauguration et le lancement officiel des activités du centre ACISS auront lieu très prochainement. À cette occasion, plusieurs pays francophones africains seront invités». Le centre sera logé au sein de la cité de l’innovation de l’UCA et aura des objectifs multiples. Ce sera en effet, à la fois, un centre de formation pour le transfert et le partage de connaissances, un observatoire de recherche sociétale sur les dynamiques de développement durable, un incubateur de projets innovants et un espace de réseautage, de partage et de diffusion de pratiques et solutions innovantes et durables.

Lire aussi

Encourager la production de connaissances
Les actions qu’il initiera viseront à encourager la production de connaissances capables de s’aligner avec les objectifs, les processus, les aspirations et les priorités de développement durable en Afrique. Notamment les grandes orientations des CDN des pays du continent ainsi que les stratégies régionales et sous-régionales lancées lors de la COP22 à Marrakech. Pour ce faire, l’ACISS s’emploiera à promouvoir et à appuyer le leadership et la réflexion innovante dans les universités africaines parmi les étudiants, les enseignants- chercheurs et les administratifs africains, afin d’anticiper les attentes des partenaires socio-économiques locaux. Le centre sera également au service des acteurs publics et privés qu’il accompagnera dans la conception et la mise en œuvre de solutions innovantes et spécifiques à leurs besoins. Il contribuera à leur autonomisation à travers le perfectionnement professionnel, l’encadrement et le renforcement des compétences. Dans ce cadre, un intérêt particulier sera accordé aux startups et PME du continent, dont les réseaux des innovateurs africains, leaders de changement, capables de créer un impact positif durable au sein de leurs communautés. Le centre s’emploiera également à canaliser les atouts bénéfiques de la révolution numérique, afin de développer et diffuser les solutions innovantes à l’échelle intra-africaine, et maîtriser ainsi le réseautage. Le numérique sera notamment mis à profit pour créer des synergies en matière de coopération dans les différents domaines du développement durable aux niveaux régional et continental. 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés