Now Reading
Trois ans de prison pour El Mahdaoui

Trois ans de prison pour El Mahdaoui

La justice a condamné ce jeudi le journaliste Hamid El Mahdaoui à trois ans de prison pour “non dénonciation d’une tentative de nuire à la sécurité intérieure de l’Etat” après sa couverture du mouvement de protestation populaire du Hirak.

“Je ne conteste pas le fait d’être jugé selon le code pénal et non selon le code de presse, mais je demande à ce que le jugement soit juste et équitable”, a dit le journaliste de 39 ans à la fin des audiences devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca.

Le directeur du site d’information Badil avait été arrêté en juillet dernier dans la ville d’Al-Hoceïma, pendant qu’il couvrait un rassemblement du mouvement du Hirak.

Il a été jugé pour avoir reçu un appel d’un Marocain résidant aux Pays-Bas évoquant “des armes destinées au Hirak” et n’avoir pas alerté la police.

“Je le considérais comme un fou, un menteur, ou comme quelqu’un qui cherchait à me piéger (…) je n’ai jamais pris ses dires au sérieux”, s’est défendu El Mahdaoui.

Lire aussi

Il a été jugé pendant neuf mois à Casablanca au côté de 53 prévenus pour leur participation au mouvement.

La justice a décidé en début de semaine de traiter son dossier séparément, les parties civiles représentant l’Etat et ses agents n’ayant pas demandé de sanctions contre lui.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés