Now Reading
Traitement des déchets : Global Chimie s’installe au Ghana !

Traitement des déchets : Global Chimie s’installe au Ghana !

L’entreprise de distribution de produits d’hygiène publique agricole et de produits de traitement des piscines va ouvrir une enseigne 100% marocaine à Accra. Ses dirigeants viennent d’envoyer les échantillons pour l’autorisation de mise sur le marché et prévoient d’investir 1,5 million de DH sur cette opération.  

Un premier succès pour l’Africa Power Road, la mission de prospection commerciale que vient d’organiser Maroc Export au profit d’une centaine d’hommes d’affaires sur les marchés ghanéen, soudanais et éthiopien, la semaine dernière du 23 au 27 octobre ! En effet, dès la première étape de la caravane, qui s’est déroulée à Accra, la capitale ghanéenne, plus précisément les 23 et  24 octobre, la société Global Chimie, représentée par son directeur commercial, Salah Eddine Bakor, a accroché un partenaire local. Il s’agit de NEP Group, une société spécialisée dans le ramassage et le traitement de déchets qui a commandé à Global Chimie une solution de production d’engrais bio via les déchets collectés. La solution qu’offre Global Chimie permet de neutraliser les déchets, c’est-à-dire qu’elle empêche les bactéries de se propager grâce à des bactéricides et des désinfectants. «C’est une solution prête à l’emploi que nous commercialisons au Maroc depuis trois ans. Elle connaît beaucoup de succès et nous étions persuadés qu’elle allait plaire en Afrique.

D’ailleurs, nos autres contacts au Soudan et en Éthiopie ont montré le même intérêt. Sauf qu’au Ghana, nous avons convenu avec notre partenaire d’une approche marché beaucoup plus intéressante», explique le directeur commercial de Global Chimie. En effet, au lieu d’importer juste la solution, les Ghanéens ont suggéré à leur partenaire, qui leur a présenté son enseigne «Monjardin», d’ouvrir une franchise locale de cette boutique à Accra. Et finalement, c’est cette formule qui a été retenue.

Ainsi, dès leur retour au Maroc, les dirigeants de la société Global Chimie ont réuni et envoyé tous les échantillons identifiés aux autorités ghanéennes. L’objectif est d’ obtenir dans les plus brefs délais l’autorisation de mise sur le marché. «Compte tenu de l’urgence exprimée par notre client, nous attendons avec impatience ce document pour d’abord envoyer nos équipes qui vont aider à l’implémentation de notre solution. Parallèlement, nous travaillerons à l’identification de l’espace où nous implanterons notre enseigne qui je le précise sera une enseigne 100% marocaine à Accra», détaille Salah Eddine Bakor. S’agissant du démarrage d’activités de «Monjardin» à Accra, les dirigeants de Global Chimie pensent qu’il sera effectif en fin mars prochain. «La fin du premier trimestre coïncide avec le début de la saison au Ghana où nos produits enregistrent une forte demande», est-il expliqué. En attendant cette échéance, il faut savoir que les promoteurs de «Monjardin» ne feront pas uniquement de la distribution au Ghana. Ils capitaliseront sur une expérience de 25 ans de leur groupe pour faire du conseil qui a été un élément déterminant lors des négociations. En tous cas, le marché ghanéen serait très prometteur pour les produits agricoles, notamment les engrais, les produits d’hygiène (insecticides, raticides, etc) et les produits de traitement des eaux usées, y compris l’eau des piscines. Justement, c’est ce que commercialise l’enseigne «Monjardin» dont la toute première boutique pilote a été ouverte il y a un an à Témara.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés