Eco-Business

Tourisme. L’onde de choc Coronavirus inévitable?

L’ambition de boucler les 500.000 touristes chinois au Maroc d’ici à la fin de l’année 2020 est-elle compromise? Coronavirus oblige, le gouvernement et les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie qui tablaient sur cette manne touristique très active, ont de quoi grincer des dents.

Auprès des opérateurs, l’on nous confie que les effets ont déjà commencé à se faire ressentir. Hayat Jabrane, ex-secrétaire générale de la Confédération nationale du tourisme (CNT) et spécialiste du marché chinois, confirme cet état de fait. «Il est clair que le virus aura un impact négatif sur le tourisme national et ses performances», prédit-elle.


La même source explique avoir elle-même déjà reçu des annulations. «Nous avons enregistré plusieurs annulations de plusieurs groupes qui étaient programmés en février», affirme la spécialiste.

Et la situation risque de durer encore. «Plus de 9 aéroports en Chine ont été fermés, de provinces différentes », ajoute-t-elle. Notons que les agences de tourisme chinoises avaient été sommées, en fin de semaine dernière et jusqu’à nouvel ordre, de ne plus commercialiser de voyages depuis et vers le pays. Le ministère du tourisme et de la culture chinois a publié un communiqué annonçant l’annulation de tous les vols vers toutes les destinations (nationales et internationales).

Les citoyens chinois, qui étaient en vacances de fin d’année, ont décidé de prolonger leur séjour jusqu’au 7 février 2020 afin d’éviter toute contamination, détaille notre interlocutrice.

Grande ambition
C’est à l’occasion de la visite du roi Mohammed VI en Chine en juin 2016, que le Souverain avait décidé de supprimer les visas pour les ressortissants chinois visitant le Maroc. Depuis 2017, et même avant la mise en place par Royal Air Maroc d’un vol Casablanca-Pékin qui a été lancé il y a quelques jours, les chiffres d’arrivée des touristes depuis ce marché émetteur ont grimpé à 100.000 chinois.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer