Now Reading
Station d’Aghroud. 130 MDH pour indemniser les expropriés

Station d’Aghroud. 130 MDH pour indemniser les expropriés

La procédure d’indemnisation des ayants droit à Aghroud mobilisera près de 130 MDH. Pour le master plan, c’est le cabinet français ATEL International qui réalisera l’étude de la future station balnéaire.

En cours de clôture, la procédure d’indemnisation des ayants droit expropriés pour la réalisation de la station balnéaire d’Aghroud, au nord d’Agadir, mobilisera près de 130 MDH. C’est l’affirmation faite par Jihane Touzani, directrice de la stratégie et de la planification au sein de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) dans le cadre de l’atelier organisé, mardi dernier, par le Conseil régional du tourisme (CRT) d’Agadir au sujet de la promotion de l’investissement touristique et la problématique du foncier. La superficie de Taghazout s’élève à 615 ha et l’enveloppe d’indemnisation des ayants droit est de 113 MDH.

Par contre, la future station d’Aghroud, qui dispose de moins de superficie nécessitera 130 MDH pour 595 ha. Pourquoi cette différence ? La réponse à la question réside dans les intérêts de retard puisque la valeur des parcelles foncières sera comptabilisée en se référant à la date d’expropriation, c’est-à-dire en juin 1976. Toujours est-il que la commission administrative d’évaluation du foncier pour la fixation des indemnités a déjà établi les tarifs de compensation. Il s’agit de 20 à 50 DH/m2 pour les catégories de terrains identifiés pour les parcelles privées alors que les terrains forestiers et ceux appartenant au domaine privé de l’État et le domaine communal sont respectivement fixés à moins de 5 et 10 DH. S’agissant des bâtiments inventoriés en 1976, il s’agit d’un prix forfaitaire de 500 DH/m2. De surcroît, les résultats de l’appel d’offre ouvert (n°04/ SMIT/2019) afférent à la réalisation de l’étude du master plan de la future station d’Aghroud sont désormais connus. Selon la SMIT, c’est ATEL International, une agence française spécialisée dans l’urbanisme de planification qui a remporté ce marché consacré à la réalisation de l’étude du master plan de la station d’Aghroud.

Une première tranche de 200 ha
La durée de réalisation a été fixée à deux mois à compter de la date de notification du premier ordre de commencement. Au total, sept cabinets ont déjà soumissionné à ce marché dont quatre cabinets internationaux et trois marocains qui disposent d’une expertise dans le domaine. Il s’agit de WATG, le cabinet d’architecte américain en plus d’ATEL International, Reichen et Robert & Associés, une agence internationale d’architecture et d’urbanisme basée à Paris en plus du cabinet espagnol d’architecture Anna Noguera. Quant aux cabinets marocains, il s’agit du cabinet d’architecture de Nabila Seqqat Dakhama, du cabinet Arjitec d’architecture et d’ingénierie en plus de l’agence «Lead architecture ». Le projet devra être conçu à l’instar de celui de la nouvelle station de Taghazout de manière à permettre son développement et sa réalisation par phases indépendantes les unes par rapport aux autres.

Lire aussi

«Une fois que la SMIT aura de la visibilité par rapport au programme et au master plan final, la première opération d’aménagement étalée sur 200 ha sera réalisée en partenariat avec la Région Souss-Massa», souligne Jihane Touzani.

Pour l’heure, les contours de ce partenariat ne sont pas encore dévoilés. Par ailleurs, le groupe Club Med est déjà pressenti pour qu’il investisse dans la station balnéaire. Une fois achevée, la station aura une capacité de 12.000 lits hôteliers. Pour la composante animation et loisirs, le projet comprendra une offre de taille appropriée afin de répondre aux conditions de l’appel d’offres déjà adjugé aux attentes des diverses clientèles ciblées. Le front de mer sera réservé aux unités hôtelières et d’animation.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés