Éco-Business

Startup : Foodlocker décroche le premier prix du programme Impulse

La startup nigériane a été sélectionnée, mercredi, lors du Demo Day de clôture de la première édition d’Impulse, organisée par l’université Mohammed VI Polytechnique en partenariat avec MassChallenge, avec le soutien du Groupe OCP et de sa filiale OCP Africa.

C’est fait : le Demo Day de la toute première édition du programme Impulse, initialement prévu en avril dernier, s’est finalement tenu avant-hier, mercredi 9 septembre. L’occasion pour la cohorte des seize startups finalistes, qui constituent la première cuvée de ce programme développé par l’université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), en partenariat avec MassChallenge et avec le soutien du Groupe OCP et de sa filiale OCP Africa, de pitcher leurs business plan et solutions innovantes devant les investisseurs et partenaires potentiels. Ainsi, à l’issue de cet exercice, qui marque la fin de la compétition lancée en janvier dernier, c’est la startup Foodlocker (Nigéria) qui a été sacrée lauréate du prix Diamant.


Foodlocker a décroché le premier prix du concours Impulse, qui porte sur une enveloppe de 50.000 dollars (environ 500.000 DH), grâce à sa solution innovante qui consiste en une plateforme permettant de connecter les exploitants agricoles et leurs clients. «Cette innovation est capitale en Afrique où les problématiques de l’autosuffisance et de la sécurité alimentaires sont encore posées. En connectant directement les agriculteurs aux distributeurs, cela permet non seulement d’avoir des produits plus frais à disposition, mais surtout d’éliminer les intermédiaires et de faire baisser les prix», est-il expliqué. Le prix Platine, d’un montant de 20.000 dollars (environ 200.000 DH) a été décerné à cinq lauréats. Il s’agit des startups brésilienne DataFarm, ivoirienne Lono, kényane Safi Organics, nigériane Social Lender et américaine Strayos. La première a été primée pour sa solution qui traite les données agronomiques géolocalisées des exploitations agricoles afin d’identifier les facteurs limitants et d’accroître le rendement. Le choix du jury s’est porté sur la deuxième parce qu’elle propose des solutions aux petits exploitants agricoles et aux agro-industriels pour valoriser leurs déchets en fertilisants.

Un accélérateur de startups développé par l’UM6P…
La troisième startup a été choisie parce qu’elle décentralise la production d’engrais et facilite l’accès des exploitants agricoles à des fertilisants de qualité. La quatrième a retenu l’attention du jury en raison de sa solution qui aide les institutions financières à offrir des services fondés sur la réputation sociale, afin d’assurer une meilleure inclusion financière. La cinquième fait, elle, partie des lauréats du prix Platine car sa trouvaille permet d’optimiser les opérations sur les sites industriels à l’aide d’une solution de traitement d’images aériennes. Enfin, les 10 startups restantes se sont vues attribuer le prix Or, d’un montant de 10.000 dollars (environ 100.000 DH). Il s’agit notamment des startups portugaise Agroop, nigérianes ColdHubs et Farmcrowdy, kényane eProd Solutions, ghanéennes Esoko, SAYeTECH et TroTro Tractor, marocaines HydroBarley et Moldiag, et malienne SATGRIE. La Kényane eProd Solutions fournit des solutions technologiques permettant d’évaluer la sécurité sanitaire et la valeur nutritionnelle des produits agricoles. La malienne SATGRIE offre des capteurs qui collectent et analysent les données des sols afin de définir les besoins nutritionnels des plantes cultivées. Quant à la marocaine Moldiag de MAsCir, qui se fait de plus en plus connaître, elle développe des solutions de diagnostic à des prix compétitifs pour la détection de plusieurs marqueurs de maladies chez l’homme, les animaux et les plantes. C’est d’ailleurs elle qui est à l’origine des kits 100% marocains de test Covid-19, récemment entrés en phase de production industrielle.

… pour renforcer les capacités d’innovation du Groupe OCP
Rappelons qu’Impulse est un programme d’accélération de startups développé par l’université Mohammed VI Polytechnique, en partenariat avec MassChallenge, avec le soutien du Groupe OCP et de sa filiale OCP Africa. Son objectif est de renforcer les capacités d’innovation du Groupe OCP dans des domaines liés à sa chaîne de valeur (Agritech, Biotech, Nanotech et Mining Tech), de soutenir l’écosystème d’entrepreneuriat et d’innovation dans le continent, et d’apporter des solutions aux petits exploitants agricoles en Afrique. Son premier appel à projets innovants a pris fin le 1er octobre 2019, avec plus de 350 candidatures provenant d’une quarantaine de pays. 16 startups ont été acceptées au sein du programme, soit 4,5% du total, parmi lesquelles 4 initiatives intrapreneuriales du Groupe OCP. Les candidats ont ensuite suivi plusieurs webinaires, via des événements organisés au Maroc et dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne où ils ont pu rencontrer les plus brillants entrepreneurs du continent. Durant la période d’accélération qui a démarré en janvier 2020, les concurrents ont assisté à des bootcamps physiques au Maroc et en Suisse, ainsi qu’à des bootcamps virtuels. Sans oublier les séances de mentoring et ateliers de formation dans les laboratoires et le fablab de l’UM6P, à l’École 1337, ainsi que les mises en relation avec des investisseurs et des entreprises. Au final, en plus d’avoir bénéficié d’une somme sur les 250.000 dollars mis en jeu, certaines startups travaillent déjà sur des pistes de collaboration avec le Groupe OCP, OCP Africa et l’UM6P.

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer