Maroc

SOS Villages Maroc : L’ONG vise l’autofinancement

L’association compte s’autofinancer à partir de 2020. Entre autres objectifs, elle table sur un taux d’insertion de 85% et de réussite scolaire de 90%.


SOS Villages Maroc dispose d’une preuve supplémentaire de sa crédibilité vis-à-vis des bailleurs de fonds et donateurs. C’est en tout cas la conviction de Béatrice Beloubad, directrice nationale de SOS villages d’enfants Maroc suite à l’obtention de la certification ISO 9001 version 2015, le 5 mai dernier. À l’origine du projet, il y a la volonté de l’association de s’autofinancer conformément à un nouveau statut particulier. «SOS Villages Maroc a été désignée par le siège mondial parmi les association devant s’autofinancer à partir de 2020», révèle Beloubad.

Ce nouveau statut également attribué à 35 de ses consœurs sur 134 à l’échelle mondiale, la section marocaine le doit à un atout majeur. «En termes de capacité à collecter des fonds au niveau local, nous sommes classés 3e dans la région MENA après l’Afrique du Sud et le Liban», se félicite la directrice.

À ce propos,  l’association a collecté 15 MDH en 2016. Parallèlement à cette performance, SOS Maroc a enregistré l’admission de 43 enfants dans ses effectifs et l’insertion de 30 adolescents maintenant ainsi son taux d’insertion à 75%. Entre autres, l’association a signé une convention avec le ministère de l’Éducation nationale lui donnant accès aux internats publics et avec l’OFPPT exonérant SOS Maroc des frais d’inscription des enfants issus de ses villages dans les centres.

Par ailleurs, l’association a, au cours de la même année, conclu un partenariat avec la Fondation Zakoura pour permettre aux enfants issus du village de bénéficier du nouveau système de remédiation scolaire. Des résultats que SOS Maroc compte améliorer les années à venir en portant son taux d’insertion à 85%, son taux de réussite scolaire à 90% tout en augmentant les montants de ses collectes de fonds de 10 à 20%. Une tâche loin d’être aisée d’autant plus que l’association ne bénéficiera plus de l’appui financier du siège central. «Nous nous sommes fixés comme objectif de maintenir notre effectif d’enfants pris en charge à 1.100 voire de l’augmenter», insiste Béatrice Beloubad. Pour ce faire, outre la certification, SOS Maroc a adopté le «Face to Face» comme stratégie de collecte de fonds. L’association entend également poursuivre la sensibilisation concernant la problématique de l’enfant abandonné. Pour rappel, SOS Villages Maroc est active depuis 32 ans et compte 5 villages, 2 écoles et un lieu de vie pour les jeunes à besoins spécifiques. 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer