Éco-Business

Sécurité sanitaire: 3.000 entreprises non-conformes détectées par l’ONSSA

 
L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a recensé 3.000 entreprises agroalimentaires ne disposant pas d’autorisation sanitaire. Toutes les entreprises non-conformes ont été identifiées, et un délai d’un an leur a été accordé pour se conformer et éviter la cessation de toute activité.
 
Après avoir collecté toutes les données auprès du ministère de l’Industrie ainsi que des autorités locales, l’ONSSA a détecté 3.000 entreprises agroalimentaires qui ne disposent pas d’autorisations sanitaires.
 
Un chiffre alarmant qui a nécessité une intervention urgente de l’office responsable. En effet, l’ONSSA a accordé, selon la loi de 2010, un délai d’un an à tous les établissements non-conformes pour éviter la cessation de leurs activités.
 
Malheureusement, malgré tous les efforts fournis pour stopper ce fléau de la non-conformité des entreprises agroalimentaires, il reste des milliers d’unités qui ne disposent pas des autorisations sanitaires de l’ONSSA.
 
L’illégalité, impliquant la commercialisation des aliments dans des installations non-contrôlées, peut avoir un impact désastreux sur la santé des consommateurs.
 
Aujourd’hui, l’Office responsable a assuré que le sujet est traité sérieusement, et qu’un plan d’action précis est programmé, incluant une première opération de communication visant la sensibilisation des entreprises concernées au sujet de l’obligation légale d’obtention des agréments, et une seconde opération de sanction pour toutes les entreprises qui dépasseront les délais accordés et continueront leurs activités dans la non-conformité.
 
L’Office compte également effectuer des visites de contrôles pour les cas des activités agro-industrielles où le risque sanitaire est important.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer