Now Reading
Secteur IT : Les salaires au point mort

Secteur IT : Les salaires au point mort

Quel niveau de rémunération pour les informaticiens au Maroc ? C’est à cette question que l’enquête récemment menée par Rekrute a tenté d’apporter des réponses. Un travail qui a permis de faire la lumière sur le marché de l’IT et la situation des professionnels de ce secteur, notamment sur les volets rémunération et satisfaction. Dans ce sens, l’étude relève un fait : quel que soit le niveau d’expérience, la tendance salariale chez les ingénieurs en étude et développement (IED) varie entre 10.000 et 15000 DH/mois au moment où les salaires des responsables informatiques restent relativement bas, quel que soit le niveau d’expérience. La rémunération dépasse rarement les 6.000 DH/mois. S’agissant des ingénieurs système, ces derniers diffèrent selon l’expérience au moment où la rémunération mensuelle des consultants fonctionnels varie entre 10.000 et 15.000 DH/mois. Une question se pose alors : y a-t-il une corrélation entre le niveau de rémunération et le niveau d’études ?

La formation, un graal à décrocher ?
La formation semble vraisemblablement avoir un lien direct avec le niveau de rémunération des professionnels de l’IT. En témoignent les statistiques qui ressortent de l’enquête de Rekrute. Ainsi, 22% des informaticiens ayant effectué leurs études au Maroc ont, selon les conclusion de l’enquête, un salaire entre 4.000 et 6.000 DH/mois, contre 17% des informaticiens ayant fait leurs études à l’étranger et 22% des informaticiens ayant une double diplômation au Maroc dans la même tranche salariale. Dans la même lignée, 28% des informaticiens ayant une formation initiale en école ou université marocaine comprenant une partie de la formation à l’étranger ont une rémunération mensuelle comprise entre 10.000 et 15.000 DH/mois, contre seulement 16% des informaticiens ayant effectué leurs études au Maroc avec un salaire dans la même tranche. Notons également que 14% des informaticiens ayant une formation initiale en école ou université marocaine comprenant une partie de la formation à l’étranger ont un salaire entre 15.000 et 20.000 DH/mois, suivis de 11% des informaticiens ayant sanctionné des études à l’étranger avec un salaire dans la même tranche. Seuls 7% des informaticiens ont effectué leurs études au Maroc. Enfin, 32% des informaticiens ayant une double diplômation au Maroc ont une rémunération inférieur à 4.000 DH/mois, 22% d’entre eux ont un salaire entre 4.000 et 6.000 DH/mois et 21% dans la tranche salariale comprise entre 10.000 et 15.000 DH/mois. Il est à noter que cette étude a été réalisée courant 2016, année marquée par une conjoncture économique difficile durant laquelle le marché IT a quasiment stagné et les perspectives de recrutement dans ce domaine ont été, selon les professionnels du secteur, quasiment absentes. 


Top 5 des facteurs de motivation des informaticiens marocains

1. Les perspectives d’évolution professionnelle (plan de carrière)

2. L’équilibre vie personnelle/professionnelle

3. Le salaire variable, les primes, les bonus

4. Les relations avec le management (l’écoute et le dialogue en général)

5. Le salaire fixe

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés