Sport

Scandale de Radés: un an après, le WAC demande toujours justice

Un an depuis la finale de la Ligue des champions, connue désormais sous le nom du « Scandale de Radés », le WAC continue de défendre sa cause. Le club rappelle, dans un communiqué, que selon le comité exécutif de la CAF, les conditions de jeu et de sécurité n’étaient pas réunies lors du match retour de la finale de la Ligue des champions, empêchant le match d’arriver à son terme.

Le WAC rappelle, par la même occasion, avoir entrepris, conformément au règlement, toutes les démarches afin de faire valoir son droit. La dernière étape de cette démarche a été tenue le vendredi 29 mai dernier, lors d’une audience auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).


Cette audience s’est déroulée dans le cadre de la confidentialité de la procédure, et oblige toutes les parties à un devoir de réserve. Le WAC réitère sa confiance au TAS en tant que tribunal indépendant, ajoute le communiqué, et déplore la tentative de création d’un nouvel écran de fumée par des sorties médiatiques inappropriées et inexactes.

Le communiqué ajoute que le WAC adresse ses vifs remerciements à ses supporters et à ses avocats, et compte sur ses supporters et sur les médias professionnels pour comprendre et soutenir sa position pendant cette procédure conclut-il.

AB.B

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer