Maroc

Santé publique : Les médecins des urgences en noir demain

Rien ne semble s’arranger pour les médecins de la santé publique. Les professionnels reviennent à la charge pour annoncer une nouvelle série de grèves et de protestations, incluant cette fois, les services d’urgence.


Demain, lundi 4 mars, les médecins des urgences porteront le brassard noir 509. Une gréve nationale de deux semaines débutera à partir du 17 avril 2019, et une marche nationale, dont la date sera communiquée prochainement, sont les prochains pas prévus par les médecins lors de cette 5e étape de colère, selon un communiqué du syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP)

Les résultat d’une étude concernant l’immigration collective des médecins du secteur seront également publiés, et de nouvelles listes de demande de démission seront déposées.

Rappelons à ce titre que les médecins du public et le ministère de la Santé, se sont réunis le 24 décembre pour discuter les doléances des professionnels. Les deux parties ont convenu de poursuivre le dialogue social afin de surmonter les difficultés et de renforcer la confiance entre tous les intervenants dans la perspective d’améliorer les conditions de travail du personnel du secteur de la santé publique et de promouvoir les services de soins fournis aux citoyens. Un engagement a été exprimé lors de cette rencontre pour l’amélioration de la situation financière des médecins en adoptant la proposition du syndicat, à leur tête l’attribution des salaires selon l’indice 509 et l’examination de la possibilité de rajouter deux échelles au-delà du hors-cadre.

Contacté par LesEco, Abdellah El Montadar Alaoui, secrétaire général national du SIMSP nous confie « l’absence d’un résultat depuis cette réunion tenue en décembre 2018 ». « Nous continuons d’exécuter notre programme stipulé par le dernier communiqué du Bureau national du SIMSP datant de janvier. Nous attendons l’activation de l’accord pour interrompre nos protestations”, précise le SG du SIMSP.

El Montadar ajoute “qu’un accord avec les mêmes principe, a été conclu avec El Houssaine Louardi en décembre 2015, sans aucune suite”.

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer